Retards dans la livraison des vaccins: les nouvelles promesses de Pfizer

Archiefbeeld: De eerste Belgische ladingen van het coronavaccin van Pfizer-Biontech komen aan in het UZ Leuven in december. – Nicolas Maeterlinck/AP

Le fabricant de vaccins Pfizer a affirmé ce mercredi matin qu’il serait en mesure de revenir à son calendrier de livraison initial à partir de février. Mardi, les vaccinations du personnel hospitalier ont dû être reportées parce que Pfizer ne fournissait temporairement pas autant de doses que prévu.

Mauvaise nouvelle mardi: la stratégie de vaccination a une nouvelle fois dû être retardée et le calendrier modifié suite aux retards dans les livraisons des vaccins Pfizer/BioNTech. ‘Tous les hôpitaux de toutes les régions de Belgique doivent s’aligner sur la planification. Nous sommes livrés sur une base nationale et ensuite l’allocation se fait proportionnellement par rapport à la population’, a expliqué en soirée Sabine Stordeur, coresponsable de la task-force vaccination, sur le plateau de Questions en prime. À ce jour, un peu plus de 100.000 doses ont été administrées, en comptant le vaccin de Moderna.

‘La vaccination du personnel hospitalier programmée moins rapidement’

‘Chaque jour, les informations venant de Pfizer varient’, a-t-elle poursuivi. ‘On tente d’être le plus prudent possible. On a essayé d’accélérer la stratégie de vaccination, mais on ne peut pas l’accélérer indéfiniment. Il faut, dans un premier temps, assurer aux personnes qui ont reçu la première dose qu’elles recevront bien la deuxième dans les délais requis. La vaccination du personnel hospitalier sera programmée moins rapidement que ce que nous avions espéré la semaine dernière.’

Ce mercredi matin, Pfizer a répondu aux plaintes. ‘Il s’agit d’une situation exceptionnelle’, a déclaré le géant pharmaceutique par communiqué. ‘Nous comprenons la réaction de tous ceux qui veulent être vaccinés dès que possible, mais nous prévoyons de revenir au calendrier initial de livraison à partir de février et même de livrer des doses supplémentaires par la suite.’

50% de vaccins en plus

La pause intervient alors que Pfizer doit augmenter sa production à Puurs. La firme ambitionne de fabriquer 2 milliards de doses cette année au lieu des 1,3 milliard prévus initiallement. ‘Nous pourront ainsi répondre aux nouvelles demandes de l’UE, ainsi que d’autres pays, et également fournir davantage de doses à partir du mois d’avril’, explique encore le laboratoire. ‘À l’avenir, il pourrait y avoir encore plus de fluctuations, y compris dans un sens positif.’

Il y a deux semaines, la Commission européenne a acheté 300 millions de doses supplémentaires à Pfizer et BioNTech, dont 7,5 millions sont destinées à notre pays.

Lire aussi: