C’est en dehors des périodes électorales, que les politiciens belges dépensent le plus sur les réseaux sociaux

Encore une belle liste européenne où les Belges sont au top: « Quels politiciens dépensent le plus dans les publicités sur Facebook? » Le leader incontesté est Bart De Wever, mais six autres Belges sont également dans le top 10.  » Il est grand temps de changer cela », estiment les parlementaires Kristof Calvo (Groen) et Gilles Vanden Burre (Ecolo).

En 2020, les partis belges ont dépensé plus de 12 millions d’euros en publicité. En tête, la N-VA, le Vlaams Belang et le PTB/PVDA, qui ont tous dépensé plus de deux millions en une année. Une année, qui plus est, sans élections. Durant les périodes d’élections, les dépenses sont limitées à un million. Kristof Calvo (Groen) et Gilles Vanden Burre (Ecolo) veulent aujourd’hui appliquer cette limitation tout le temps, relaient Het Nieuwsblad et Knack/Le Vif.

Ce sont surtout les partis aux deux extrêmes du spectre politique qui dépensent beaucoup en publicité. Les dépenses des partis plus modérés sont en contraste total avec ceux du Vlaams Belang d’un côté, et du PTB/PVDA de l’autre côté, à l’exeption de la N-VA.

Au niveau individuel, le top dix des dépenses les plus importantes en Europe concerne beaucoup de Belges. La liste montre quel budget est investi pour faire la promotion d’une page Facebook personnelle. Le premier sur la liste est Bart De Wever, bourgmestre d’Anvers, avec 225.411 euros. La N-VA se fait remarquer dans la liste : après De Wever, on retrouve également le ministre-président flamand Jan Jambon (64.547 euros) et la ministre flamande du Climat Zuhal Demir (54.566 euros).

Ensuite, ce sont surtout les présidents de partis et leaders qui reçoivent beaucoup d’argent pour investir dans leur page Facebook personnelle, en Belgique comme à l’étranger:

  • Wopke Hoekstra, ministre néerlandais des finances et dirgeant du parti CDA
  • Peter Mertens, président du PTB/PVDA
  • Tom Van Grieken, président du Vlaams Belang
  • Conner Rousseau, président de Vooruit
  • Kyriakos Mitsotakis, Premier ministre grec et dirigeant du parti Nea Dimokratia
  • Jesse Klaver, chef de file dans la Deuxième Chambre Néerlandaise et dirigeant de parti de GroenLinks
  • Georges-Louis Bouchez, président du MR

C’est trop

Chaque année, les partis belges reçoivent, au total, 72 millions d’euros. Ce montant est partagé selon les résultats des élections. Les partis qui ont le plus de voix reçoivent une plus grande part du gâteau. Que tous les partis dépensent, en moyenne, deux millions chacun en publicités, pose bon nombre de questions. C’est pour cela que deux parlementaires veulent faire baisser ce montant de manière radicale. Ils proposent un plafond d’un million par an, que ce soit une année électorale ou non.

« Comme ça nous obtenons un terrain de jeu neutre », explique Calvo (Groen). « Chacun peut continuer à exprimer son opinion. Peut-être qu’on prêtera alors plus d’attention au travail de fond, qui est la base de la politique. »

Ensuite, les deux députés veulent mieux délimiter ce que les partis peuvent faire avec leur argent. Faute de règles claires, les partis deviennent de véritables gestionnaires de patrimoine. En Belgique, une définition plus claire, par la loi, doit encore être faite. Dans la proposition de Calvo et Vanden Burre (qui s’était déjà exprimé sur notre site), le budget doit être divisé en 12 piliers, allant de la publicité politique aux frais du personnel.

Une proposition similaire était également sur la table lors de l’accord de gouvernement, lors de la formation du gouvernement De Croo, mais a été laissé tomber au dernier moment. Les verts poussent donc à nouveau cette ambition.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20