Ça ne s’arrête plus pour Boeing: découverte d’une quatrième faille dans le 787 Dreamliner

Les complications s’enchaînent pour le 787 Dreamliner de Boeing – Bayne Stanley/Zuma Press

Boeing doit renforcer l’inspection de la qualité des nouveaux avions 787 Dreamliner. La société a découvert une nouvelle erreur affectait sa chaîne de production, la quatrième en quelques mois. L’information provient du Wall Street Journal, qui se base sur des sources industrielles et gouvernementales.

Les ingénieurs de Boeing et l’inspection de la sécurité s’accordent à dire que le problème ne pose pas de risque pour la sécurité. Pourtant, il s’agit d’une nouvelle mauvaise publicité pour un constructeur déjà en difficulté suite au scandale des 737 Max.

De plus, il semble certain que la FAA, l’organisme de règlementation de l’aviation américaine, va désormais mener une enquête encore plus pointilleuse sur les défauts de production du 787 Dreamliner. Cette enquête avait été lancée plus tôt cette année à la suite de la découverte d’autres défauts dans le processus de production de l’appareil.

Aucun appareil livré

La découverte de ce nouveau défaut de production explique pourquoi aucun Dreamliner n’a été livré en novembre. Les clients ne pourront toujours pas recevoir d’appareil en décembre.

En examinant les Dreamliners montés, les inspecteurs ont découvert que certaines zones au niveau du fuselage des avions n’étaient pas assez souples. Ces défauts auraient pu provoquer de petites ouvertures sur le revêtement en composite, ce qui peut éventuellement entraîner une usure prématurée.

Il s’agit déjà la quatrième faille découverte ces derniers mois dans la chaîne de production du gros-porteur long-courrier de Boeing.