Brexit: ‘Un accord avant le 15 octobre sinon rien’, prévient Boris Johnson

Boris Johnson. – EPA-EFE/FACUNDO ARRIZABALAGA

Dimanche soir, le Premier ministre britannique Boris Johnson a indiqué que si un accord sur le Brexit n’était pas convenu avant le 15 octobre, il n’y aurait pas de traité de libre-échange entre le Royaume-Uni et l’UE.

Alors que la période de transition durant laquelle le Royaume-Uni doit encore adhérer aux règles commerciales de l’UE court jusqu’en décembre, Boris Johnson souhaiterait qu’un accord commercial soit établi bien avant la fin de cette période. Faute de quoi, il n’y aura pas d’accord. 

Le Premier ministre a fait savoir qu’il souhaiterait s’inspirer du compromis consenti par l’UE et l’Australie, où les échanges commerciaux entre les deux entités se font sur base des tarifs fixés par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). 

Irlande du Nord

Par ailleurs, le Premier ministre britannique souhaiterait encore apporter quelques ajustements à l’accord avant qu’il ne soit validé.

Selon le Financial Times, une proposition contenant quelques ajustements aux aides d’État et à la coordination avec la frontière de l’Irlande du Nord serait sur la table. 

Mardi, le négociateur européen Michel Barnier se rendra à Londres pour entamer le huitième cycle des négociations. Ce dernier avait également déjà laissé entendre que la fin du mois d’octobre serait une date ultime pour  finaliser l’accord.