Bitcoin, Ethereum, Litecoin… Comment expliquer la chute brutale des cryptos ce week-end?

Isopix/ Photo by Nicolas Economou/NurPhoto/Shutterstock

Les cryptomonnaies ont chuté brutalement ce week-end, perdant jusqu’à 20% de leur valeur en moins de 24 heures. Les records atteints la semaine dernière sont déjà de vieux souvenirs. En cause: des politiques plus restrictives, des rumeurs et des pannes d’électricité.

Ce lundi matin, le cours du Bitcoin avait chuté à 56.000 dollars, alors qu’il était encore à 62.000 vendredi soir. Cette baisse inattendue et impressionnante de la plus importante cryptomonnaie au monde a eu un impact sur la plupart des monnaies numériques. L’Ethereum a perdu 10% sur le week-end et le Litecoin 13%. Même le Dogecoin, ‘créé pour le fun’, a perdu jusqu’à 25% samedi. Son cours s’en est toutefois bien remis depuis, atteignant à nouveau les niveaux de vendredi 16 avril.

Correction

Cette baisse des cryptomonnaies n’était pas du tout attendue par les spécialistes. Et il est encore difficile de l’expliquer aujourd’hui. Toutefois, certains pensent qu’il s’agit d’une correction normale après les records de la semaine dernière. Le Bitcoin a en effet dépassé la barre des 64.000 dollars mercredi dernier. Pour rappel, il y a un an, cette monnaie numérique ne valait que 6.500 dollars. La volatilité inhérente aux cryptomonnaies aurait donc créé cette correction, ramenant le Bitcoin à son niveau de lundi dernier.

Une autre théorie pointe les coupures d’électricité qu’a connues la Chine la semaine dernière. Pour rappel, le géant asiatique mine près de 80% des Bitcoins. Le manque d’électricité aurait causé des défaillances dans la gestion électronique de la monnaie, ce qui aurait provoqué la hausse record de la semaine dernière. Une fois que les problèmes électriques ont été réglés, les échanges en Bitcoin se sont correctement rétablis et une correction du cours de plusieurs cryptomonnaies s’est effectuée.

Nouvelles politiques restrictives

Pour d’autres spécialistes, la chute des cryptomonnaies peut être expliquée par de nouvelles législations. La Turquie a par exemple annoncé vendredi qu’elle allait interdire les paiements en Bitcoin et restreindre leur achat. Les professionnels turcs ne pensaient pas avoir d’impact sur les investissements, car selon eux, les Turcs investissent dans les cryptomonnaies pour se faire une épargne protégée de la dévaluation de la livre turque. Ils ne veulent pas payer leurs courses avec ces monnaies numériques. Toutefois, la décision du gouvernement turc pourrait avoir refroidi les acheteurs du monde entier.

Une rumeur sur une nouvelle législation aux États-Unis aurait aussi créé une certaine peur chez les investisseurs. Les tweets de @Fxhedgers laissaient entendre que le Trésor américain cherchait de nouveaux moyens pour sévir contre les institutions financières qui utilisent les cryptomonnaies pour le blanchiment d’argent. Des mesures répressives seraient en discussion selon ce compte twitter qui s’est spécialisé dans les cryptomonnaies. une information qui n’a pas encore été contestée ou validée par les autorités américaines. Cette rumeur, à elle seule, aurait été capable de créer un vent de panique.

Il est également possible que la baisse des cryptomonnaies soit simplement causée par une combinaison de ces facteurs. Sur les marchés, les monnaies numériques ont créé une impressionnante bulle spéculative. Le moindre petit changement à la baisse peut pousser les investisseurs du monde entier à retirer leurs placements pour éviter les pertes tant qu’il est encore temps.

En savoir plus: