Après la pandémie de Covid, l’épidémie de myopie?

La pandémie de coronavirus qui nous affecte depuis plus d’un an pourrait avoir une répercussion inattendue sur les plus jeunes. Elle pourrait en effet augmenter les cas de myopie chez les enfants.

Pour endiguer la pandémie de coronavirus, plusieurs confinements ont été mis en place aux quatre coins du monde. En dehors de ces périodes très strictes, la population a également été invitée à rester chez elle et à éviter de se rencontrer dans les lieux publics. Outre l’impact sur la santé mentale, ces contraintes pourraient avoir un impact significatif sur la vue des plus jeunes. Des chercheurs hongkongais ont en effet remarqué une augmentation rapide de la myopie ou de l’apparition de ce trouble de la vue chez 709 enfants âgés entre 6 et 8 ans.

Selon leurs observations, les cas diagnostiqués de myopie chez les plus jeunes ont augmenté de plus de 10% par rapport aux années précédentes. Malheureusement, à l’heure qu’il est, nous n’avons pas assez de recul sur la situation ni suffisamment de données pour rendre la pandémie responsable de l’augmentation des cas de myopie chez les enfants. Elle pourrait cependant être une cause indirecte à cela.

Le confinement en cause

Cette augmentation ne serait pas un effet secondaire du coronavirus, mais bien des mesures mises en place pour endiguer sa propagation, autrement dit le confinement. Cloitrés chez eux, les enfants se sont occupés en jouant à la console, sur leur smartphone ou à l’ordinateur, mais aussi en lisant ou en dessinant. Des passetemps qui sollicitent surtout une vision de près. Or, lire de près augmenterait les risques de myopies par 8, et ce, même si ce trouble de la vision tend à être héréditaire.

À contrario, passer du temps à l’extérieur permettrait de réduire le risque de développer une myopie chez les plus jeunes puisque la vision de loin est plus souvent sollicitée.

« Bien que la mise en quarantaine des ménages et les fermetures d’écoles contre la pandémie ne dureront pas éternellement, l’adoption et la dépendance croissantes des appareils numériques, ainsi que les changements de comportement résultant du confinement prolongé à domicile, peuvent avoir des effets durables sur la progression de la myopie dans la population, en particulier chez les enfants », indiquent les chercheurs dans leur article.

Confinés, les enfants chinois ont passé trois fois plus de temps devant des écrans. « L’augmentation du temps passé devant un écran pourrait donc avoir contribué à la progression de la myopie pendant la période actuelle de quarantaine », avancent-ils.

En Chine, les cas de myopie chez les enfants de 6 ans furent trois fois plus nombreux en 2020 que les années précédentes, selon les chiffres publiés récemment.

« Ce changement substantiel de myopie n’a été observé dans aucune autre comparaison d’une année à l’autre, ce qui fait peut-être du confinement à domicile en 2020 la cause de l’occurrence inhabituelle », précisent les chercheurs.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés