L’approvisionnement énergétique de l’Europe se renforce encore : le Mozambique exporte désormais aussi du GNL vers nos côtes

Ce dimanche, une cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) a quitté le Mozambique pour l’Europe pour la première fois.

Pourquoi est-ce important ?

Ces derniers mois, l'Europe risquait d'être confrontée à une véritable crise énergétique en raison des conséquences de la guerre en Ukraine. En effet, le continent doit désormais se passer en grande partie du gaz naturel russe, dont il était devenu fort dépendant. Mais depuis, l'Europe semble trouver de nombreux autres pays disposés à vendre du GNL.

L'essentiel : le président mozambicain Filipe Nyusi a annoncé dimanche que la première cargaison de GNL avait quitté le Mozambique.

  • Début octobre, le terminal GNL flottant Coral-Sul, exploité par la compagnie pétrolière italienne Eni SpA, a commencé à liquéfier du gaz au large des côtes du Mozambique. La plateforme est capable de produire 3,4 millions de tonnes de GNL par an.
  • Le 16 octobre, le navire gazier British Sponsor de la compagnie énergétique BP est arrivé
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20