Amazon déploie un nouvel arsenal surprenant pour diminuer les accidents du travail… et ça ne concerne pas les conditions de travail

Maintes fois fustigé pour ses conditions de travail jugées extrêmement exigeantes (surtout aux États-Unis), Amazon vient de dévoiler une série de mesures destinées à améliorer la santé et le bien-être de ses employés. Elles ont de quoi surprendre.

Dans sa dernière lettre en tant que CEO d’Amazon, Jeff Bezos avait émis le souhait de faire de son entreprise ‘le meilleur employeur de la planète et l’endroit le plus sûr de la planète pour travailler’. ‘Je pense que nous devons faire un meilleur travail pour nos employés’, avait-il déclaré.

Après les paroles, les actes. Ce lundi, Amazon a annoncé la mise en place de nombreuses mesures visant à ‘aider [ses employés] à se ressourcer et à refaire le plein d’énergie, et finalement réduire le risque de blessure’.

Baptisé ‘WorkingWell’, ce programme est déjà en test sur des sites en Amérique du Nord et en Europe depuis 2019. D’ici 2021, il devrait être d’application sur l’ensemble du réseau américain. Objectif: réduire de 50% les taux d’accidents du travail d’ici 2025.

Formation, relaxation et positivité

Si certains employés s’attendaient peut-être à voir leurs conditions de travail s’améliorer – notamment via des pauses plus nombreuses ou des demandes de productivité moins élevées – ils vont être déçus. En effet, le programme WorkingWell d’Amazon repose sur des activités destinées à améliorer leur bien-être physique et mental.

Voici quelques exemples d’activités qui leur seront proposées:

  • Health & Safety Huddles. Réunions dédiées au visionnage de vidéos traitant de la santé et de la sécurité au travail.
  • Wellness Zones. Création d’espaces réservés à la détente et à la méditation au travail
  • Mind and Body Moments. Des messages vidéo – diffusés selon un horaire régulier – pour guider les travailleurs dans des exercices de bien-être physique et mental (étirements, exercices de respiration, réflexion mentale). Ces messages seront personnalisés pour le rôle qu’occupe chaque employé.
  • AmaZen. Des petites salles interactives individuelles, au sein desquelles les employés peuvent regarder de courtes vidéos présentant des activités de bien-être faciles à suivre (méditations guidées, affirmations positives, des scènes sonores apaisantes avec des sons, etc. )
  • EatWell. Des en-cas plus sains seront proposés dans les salles de pause (fruits, légumes, barres de granola) et des panneaux explicatifs pour soutenir une alimentation meilleure pour la santé y seront disposés.
  • Neighborhood Health Centers. Des centres de soins de santé à moins de 15 km des sites d’Amazon, réservés aux travailleurs et à leur famille. Ils proposent un large éventail de services axés sur les besoins de santé primaires aigus, chroniques et préventifs (prescription de médicaments, vaccinations, santé mentale, physiothérapie, coaching en matière de santé pour des maladies telles que le diabète et l’hypertension, pédiatrie…).

50% de blessures en plus qu’ailleurs

Un récent rapport du Center for Investigative Reporting a révélé que dans les installations automatisées d’Amazon, les travailleurs ont un taux de blessures 50% plus élevé par rapport aux travailleurs d’autres entrepôts. Un phénomène qui s’explique en partie par le fait que les travailleurs d’Amazon sont censés scanner 400 produits par heure, soit environ quatre fois plus que dans les installations concurrentes.

Parmi les problèmes de santé dont sont victimes ses travailleurs, Amazon dit vouloir principalement lutter contre les troubles musculo-squelettiques (syndrome du canal carpien ou mal de dos). Ceux-ci constitueraient 40% des accidents du travail qui surviennent au sein de l’entreprise d’e-commerce.

Rappelons enfin qu’un vote historique s’est tenu le mois dernier dans un entrepôt d’Amazon situé en Alabama. Les travailleurs devaient se prononcer au sujet de la création d’un syndicat. Ils s’y sont finalement opposés. Un scrutin qui a fait l’objet de polémiques, tant la firme a fait pression auprès de ses employés. Une plainte pour pratiques illégales a d’ailleurs été déposée à l’encontre de l’entreprise.

Sur le même sujet:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20