Allons-nous bientôt découvrir qui est vraiment Satoshi Nakamoto, l’inventeur du Bitcoin ?

Un procès sur la fortune de Satoshi Nakamoto, le pseudonyme de l’inventeur de Bitcoin (BTC), se tient actuellement en Floride. La famille du défunt David Kleiman, expert en informatique, est convaincue qu’il a contribué au développement de la cryptomonnaie. Ils réclament donc la moitié de la fortune de Nakamoto.

Pourquoi est-ce important ?

Depuis des années, les crypto-enthousiastes du monde entier sont à la recherche du fondateur du Bitcoin. Jusqu’à maintenant, on n'en sait très peu sur cette personne ou sur ce groupe d'individus. La seule chose que nous pouvons dire avec certitude est que le nom Satoshi Nakamoto est le pseudonyme utilisé par l’inventeur (ou les inventeurs) de BTC.

La famille de Kleiman est convaincue que le défunt, avec Craig Wright, se cachent derrière le pseudonyme Nakamoto. David Kleiman est mort en 2013. Et en 2016, Wright a dit que c’était lui l’homme derrière BTC, mais la plupart de la communauté BTC rejette cette affirmation. Quoiqu’il en soit, la famille Kleiman réclame la moitié de la fortune de Nakamoto. C’est ce que rapporte le Wall Street Journal.

64 milliards de dollars

« Nous pensons que les preuves montreront qu’il y avait un partenariat pour créer et miner plus d’un million de bitcoins », a déclaré Vel Freedman, un avocat de la famille Kleiman. Les actifs de Nakamoto sont estimés à environ 64 milliards de dollars (sur la base du taux de change actuel du BTC).

Les procureurs prévoient de présenter des preuves montrant que les deux hommes ont été impliqués dans le développement de Bitcoin dès le début et ont travaillé ensemble. De son côté, la défense affirme disposer de preuves qui démontreront que Wright est le créateur de BTC et que Kleiman n’a jamais été impliqué. « Nous pensons que le tribunal statuera qu’il n’y a rien qui indique qu’ils avaient un partenariat », a déclaré Andrés Rivero, un avocat de Wright.

Au fond, il n’y a qu’une seule preuve qui puisse montrer qui se cache réellement derrière le pseudonyme de Nakamoto : les clés d’accès au cryptowallet autour duquel toute l’affaire tourne. Toute personne prétendant être Nakamoto peut le prouver, par exemple en déplaçant ou en vendant une fraction des BTC qu’il contient. Après tout, toutes les transactions sont enregistrées sur la blockchain.

A la recherche de Nakamoto

La famille Kleiman prétend depuis 2008 que David a développé la cryptomonnaie avec Wright. « Ils ont travaillé ensemble sur le Livre blanc et ont lancé le Bitcoin ensemble. » C’est pourquoi elle veut désormais la moitié des parts.

Les fans de la cryptomonnaie sont à la recherche de Nakamoto depuis des années. Ils ont déjà suspecté plusieurs noms importants du monde de la crypto, mais ce derniers ont tous nié être les fondateurs du BTC.

En 2014, Newsweek a rapporté qu’un homme avec le même nom de famille que Nakamoto – Dorian Nakamoto – était le créateur de Bitcoin. Il a rejeté l’allégation, et le vrai Nakamoto aurait écrit sur un message board que cette identification était fausse : « Je ne suis pas Dorian Nakamoto ». S’il s’agissait d’un véritable message du créateur de Bitcoin, c’était la dernière correspondance publique de Nakamoto.

Nakamoto est de toute manière devenu une légende. Une statue à l’image du fondateur du Bitcoin a même été érigée à Budapest.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20