23 des 27 pays de l’UE ont réduit leurs dépenses publiques de 3% ou plus; mais pas la Belgique

Réduire les dépenses publiques de 3% sur une période de 5 ans par rapport au PIB n’est pas de la science-fiction, bien qu’il semble que certains voient les choses différemment dans notre pays. Néanmoins, plus de 23 des 27 pays de l’Union européenne ont réussi cet exploit au cours des 20 dernières années.

La Suède l’a même fait deux fois, comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande et bien d’autres. Après la crise de 2008-2009, le nombre de pays qui ont tranché dans leurs dépenses publiques sous la pression de l’Europe a encore augmenté. Surtout dans les pays de la zone euro où la crise de l’euro a été la plus brutale: la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande, mais aussi Chypre.

L’Italie, la Belgique, le Danemark et la France, les mauvais élèves de la classe des 27

Le groupe de réflexion économique français France Stratégie a publié un rapport qui montre qu’au cours des 20 dernières années, plus de 23 des 27 pays de l’Union européenne ont réussi à réduire au moins une fois leurs dépenses publiques de 3% ou plus en 5 ans. (La Croatie – qui n’est membre de l’UE que  depuis 2013 – n’a pas été incluse dans l’étude.)

Comme le montre le graphique ci-dessous, qui est publié  à la page 7 du rapport (pourcentage de réduction cumulée sur 5 ans, en bleu clair pour les réductions > 2% et en bleu foncé pour les réductions > 3%), une réduction structurelle des dépenses publiques de 2 à 3 points de PIB sur cinq ans n’est pas infaisable.

Hormis l’Italie, la Belgique, le Danemark et la France, tous les pays européens l’ont fait au moins une fois au cours des vingt dernières années. Un certain nombre d’entre eux l’ont fait dans le contexte d’une croissance économique modérée, après une période de crise profonde.

Quelles leçons les 4 pays ci-dessus doivent-ils retenir de cette étude ?

1. Il n’y a pas de recette magique pour contrôler les dépenses publiques. Les économies réalisées sont généralement une combinaison de l’élimination des inefficacités et / ou de l’introduction de mesures sur lesquelles un consensus national peut être trouvé. La réduction de l’aide au développement, la réduction des services dans les services publics, la réduction des dépenses militaires, ainsi que les économies dans l’éducation et la sécurité sont des exemples courants. (Le Royaume-Uni, par exemple, a réduit ses services de police de plus de 20% depuis 2010 et le nombre de cellules dans les prisons de 25%, ce qui a également réduit les dépenses publiques en aide juridique …)

2. France Stratégie souligne que tous ces pays ont réalisé une part importante de leurs économies grâce à une réduction des coûts salariaux du gouvernement et des transferts sociaux (songez aux déductions fiscales)

3. Dans des pays tels que la Suède et la Finlande, ces réductions ont également été accompagnées d’une réforme de la procédure budgétaire elle-même.

(Le graphique ci-dessous est intitulé « Les dépenses publiques sont en baisse, mais demeurent élevées »,et la courbe représente l’évolution des dépenses de l’Etat entre 1980 et 2016).

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20