Jamais le monde n’a compté autant de fumeurs: voici les dix pays où l’on fume le plus

Le tabagisme a tué près de huit millions de personnes dans le monde en 2019. Le nombre de fumeurs a désormais atteint le chiffre record de 1,1 milliard de personnes. C’est ce que révèle une étude de l’Institute for Health Metrics and Evaluation portant sur 204 pays. Les auteurs soulignent que les efforts déployés pour enrayer cette habitude ont été plus que réduits à néant par la croissance démographique. Ils notent aussi que de nombreux jeunes dans le monde continuent de prendre l’habitude de fumer.

Les chercheurs ont fait valoir que les gouvernements devraient se concentrer sur les efforts visant à empêcher les jeunes de commencer à fumer. ‘En effet, 89% des nouveaux fumeurs sont devenus dépendants avant l’âge de 25 ans’, lit-on dans leur étude. ‘D’autre part, il semble extrêmement improbable que la consommation de tabac commence après cet âge’.

Le top 10

Les chercheurs notent que la prévalence du tabagisme a diminué dans le monde entier au cours des trois dernières décennies. Cependant, vingt pays ont vu la prévalence du tabagisme chez les hommes augmenter. En ce qui concerne les femmes, cette augmentation concerne douze pays.

Dix pays regroupent à eux seuls les deux tiers de la population mondiale de fumeurs:

  • Chine
  • Inde
  • Indonésie
  • États-Unis
  • Russie
  • Bangladesh
  • Japon
  • Turquie
  • Vietnam
  • Philippines.

Par ailleurs, un consommateur de tabac sur trois dans le monde, soit 341 millions de personnes, vit en Chine.

Il y a deux ans, le tabagisme était principalement associé aux décès dus aux cardiopathies ischémiques (1,7 million), aux maladies pulmonaires obstructives chroniques (1,6 million), aux cancers de la trachée et des poumons (1,3 million) et aux accidents vasculaires cérébraux (près d’un million).

Des études antérieures ont montré qu’au moins la moitié des fumeurs de longue durée mourront de causes directement liées au tabagisme. Il a également été prouvé que les fumeurs ont une espérance de vie moyenne inférieure de dix ans à celle de leurs pairs qui n’ont jamais fumé.

Taxes

Selon l’étude, la moitié des pays n’ont fait aucun progrès dans leurs efforts pour empêcher les jeunes âgés de 15 à 24 ans de commencer à fumer. En moyenne, les fumeurs ont commencé à fumer à l’âge de dix-neuf ans. À l’heure actuelle, fumer à cet âge est légal dans la plupart des pays.

‘Il est prouvé que le tabagisme devient moins probable si l’âge de début de la consommation est repoussé vers le haut’, soulignent les chercheurs. ‘Cela signifie que les jeunes doivent être tenus à l’écart du tabac jusqu’à l’âge de 25 ans environ. Cela entraînerait une réduction radicale du taux de tabagisme pour la prochaine génération.’

Il y a quinze ans, 182 pays ont signé un traité visant à décourager la consommation de tabac, mais les politiques d’application de celui-ci varient considérablement. La fiscalité semble avoir l’effet le plus important. Dans les pays riches, les prix sont assez élèves. Mais dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, fumer est beaucoup plus abordable.

Interdire la publicité

Les chercheurs pointent du doigt l’ingérence de l’industrie du tabac et le déclin de l’engagement politique. D’après eux, cette situation a entraîné un écart important dans les efforts mondiaux visant à décourager la consommation de tabac.

‘Il faut aussi, entre autres, faire passer une interdiction mondiale de la publicité, de la promotion et du sponsoring dans les médias en ligne’, préviennent les chercheurs. ‘En réalité, seul un pays sur quatre a complètement interdit toute forme de publicité directe ou indirecte.’

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés