Vote de crise en Catalogne: des élections anticipées se tiendront le 14 février

La Catalogne organisera des élections anticipées qui se tiendront le 14 février, a déclaré le président du parlement régional. 

Plus tôt cette semaine, Quim Torra, le chef du gouvernement séparatiste de Catalogne, a été condamné à une peine d’un an et demi d’inéligibilité, avant d’être démis de ses fonctions par la Cour suprême espagnole pour ‘désobéissance’. Il avait en effet refusé en 2019 de retirer une banderole affichant un ‘contenu séparatiste’ de la façade du bâtiment du gouvernement régional.

Peu après avoir été démis de ses fonctions, Quim Torra a annoncé dans un discours que des élections suivraient dans les mois à venir. ‘Préparons-nous à une rupture démocratique et pacifique’, avait-il déclaré lundi. Il a ensuite appelé à ce que chaque nouveau cas de répression soit résolu par la désobéissance civile. 

Un préjudice ‘grave et irréparable’

Quim Torra est convaincu que la décision des juges a été politiquement motivée pour renverser le gouvernement catalan, voilà pourquoi demandé à la Cour suprême espagnole de suspendre cette décision estimant le préjudice ‘grave et irréparable’.

Pour rappel, la Catalogne avait déjà organisé un référendum d’indépendance illégal il y a trois ans, ce qui avait encore aiguisé les relations avec le gouvernement de Madrid.