Voici la seule ville allemande où les bars et restaurants sont ouverts: comment ça fonctionne?

Un restaurant d’Augustusburg ouvert grâce aux QR codes. (Sebastian Willnow/dpa-Zentralbild/dpa – Isopix)

Alors que toute l’Allemagne est confinée et que le nombre de contaminations continue de grimper, la commune allemande d’Augustusburg a rouvert ses hôtels, ses restaurants et ses magasins. Une seule condition pour en profiter: être testé.

Augustusburg est la première commune allemande à tester un projet de réouverture des villes aux touristes. Celui-ci repose entièrement sur les tests antigéniques. Pour pouvoir faire du shopping, aller dans un restaurant ou séjourner à l’hôtel, il faut avoir réalisé un test antigénique, qui donne un résultat très rapidement. Si le test est bien négatif, la personne testée reçoit un QR code qui lui permet d’entrer dans les établissements normalement fermés dans le reste du pays.

Toutefois, les places sont limitées: seuls 360 QR codes sont distribués chaque jour, a annoncé la ville. Il faut s’inscrire à l’avance pour en bénéficier. Mais une fois qu’une personne reçoit un QR code, elle bénéficie d’une sorte de retour à la vie normale. Presque tous les établissements sont ouverts via le QR code: hôtels, restaurants, musée, magasins non essentiels, etc.

Seules certaines règles viennent rappeler que le coronavirus est toujours présent. La distanciation sociale reste de vigueur, le masque est toujours obligatoire dans certains lieux et les tables des restaurants sont limitées à 5 personnes venant de deux foyers différents.

Une alternative pour l’avenir

Le projet a commencé ce 1er avril et les avis sont globalement positifs. Les touristes et habitants peuvent, pendant un jour, vivre presque normalement. Les établissements qui auraient dû rester fermer peuvent ouvrir, au plus grand bonheur de leur propriétaire.

Et pour Martin Dulig, le ministre de l’Économie du Land de Saxe, où se situe la commune, c’est une véritable chance de tester ce modèle: ‘Nous avons enfin besoin d’une perspective, d’une stratégie d’espoir pour la Saxe. Et c’est pourquoi je suis absolument convaincu que c’est la bonne voie à suivre!’.

Pour le bourgmestre de la commune, Dirk Neubauer, c’est un test qui dépasse les frontières d’Augustusburg. ‘Il s’agit vraiment de trouver une alternative. Si à l’automne, nous recherchons à nouveau une alternative au confinement, nous serons heureux d’avoir pu réaliser ceci ici.’

Une autre commune de Saxe, Oberwiesenthal, a aussi voulu tester à l’échelle humaine ce modèle pour Pâques. Mais l’arrondissement a finalement refusé à la dernière minute de donner son feu vert. Selon l’Institut Robert Koch, la région connait une incidence de 227,5 nouveaux cas en 7 jours. Un niveau bien trop haut pour se permettre de réaliser un tel test. Tandis que l’arrondissement où se trouve Augustusburg a une incidence de 166,4, ce qui est jugé suffisamment bas.

Pour en savoir plus: