Le dernier espoir des cafés et restaurants en France : ce QR code

L’application de tracing française, TousAntiCovid (Isopix)

Le gouvernement français va pousser un peu plus loin le tracing des cas Covid. Dans les lieux dits ‘à risques’, les Français pourront s’enregistrer via des QR Code et l’application TousAntiCovid. Les premiers qui pourraient en bénéficier ? Les bars et les restaurants. En l’Etat, ils ne rouvriraient pas avant le 6 avril selon Le Point.

Le but est que les visiteurs d’un lieu s’enregistrent via leur application de tracing. Le serveur rassemblera tous les utilisateurs par plage horaire. Si l’un d’eux est testé positif dans les jours suivants, tous les autres seront prévenus via l’application.

Et le procédé est très simple et rapide. À l’entrée de ces lieux, un QR code sera affiché. Il suffira de le lire avec l’application TousAntiCovid. Cela demande toutefois d’avoir accepté de télécharger l’application. Lancée en octobre, l’application n’a convaincu que 12 millions de Français, ce qui représente moins de 20% de la population.

Définir les lieux

Il reste encore à définir les lieux où ce QR code sera installé. Selon le projet de décret du Comité de contrôle et de liaison COVID-19 (CCL-COVID), le dispositif peut convenir à tout lieu public fermé. Les transports en commun, par exemple, en feraient partie.

Mais pour le secrétaire d’État chargé du numérique, Cedric O, ce service serait surtout utile lors de la réouverture des bars et des restaurants. Car une réouverture, en l’état, n’est pas envisagée avant Pâques par le chef de l’Etat, selon le journal Le Point. Les bars et les cafés pourraient même attendre jusqu’en juin, explique une source proche des autorités françaises.

Le projet de loi propose deux catégories: les lieux à ‘haut risque de transmission’ et ceux à ‘risque de transmission modéré’. Mais à l’heure actuelle, Cedric O n’a pas précisé quelles seraient les conséquences pratiques de cette distinction.

Quid de la Belgique ?

En Belgique, lorsque l’horeca a pu offrir leurs portes pendant le déconfinement, les clients devaient donner leurs coordonnées. Ils pouvaient ainsi être contactés si une personne qui était dans le café ou le restaurant au même moment était testée positive au Covid-19. Un système de QR code serait certainement plus facile, notamment pour les établissements qui ne devraient plus gérer cette partie administrative. Toutefois, le concept n’a pas encore été évoqué publiquement.

Le gouvernement belge n’a pour l’instant pas donné de date pour un possible déconfinement. Les autorités sanitaires veulent d’abord atteindre les 800 contaminations et 75 hospitalisations par jour. Pour Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral, nous n’atteindrons pas ces seuils avant la fin du mois de février. En considérant que ces chiffres doivent se maintenir pendant trois semaines pour qu’un assouplissement soit acté, il est difficilement envisageable qu’une réouverture des secteurs ‘non essentiels’ puisse avoir lieu en mars. C’est pourtant l’espoir des restaurateurs et tenanciers pour reprendre leurs activités.