Un think tank britannique prône le revenu de base universel pour favoriser la relance

(AP Photo/Frank Augstein)

Dans un rapport publié ce mercredi, un think tank de la Royal Society for Arts (RSA) estime que le Royaume-Uni devrait, parmi d’autres mesures, introduire un revenu de base universel afin de permettre aux citoyens les plus en difficulté d’obtenir de l’argent cash, rapporte l’agence Bloomberg.

Selon le Future Work Centre de la RSA, le gouvernement britannique devrait procéder à un versement direct de 2.500 livres (2.800 euros) via l’infrastructure fiscale existante. Celui-ci pourrait par la suite être étendu à un revenu de base universel de 5.000 livres (5.600 euros) au fil du temps et combiné à d’autres aides.

‘Nous devons nous montrer audacieux’

‘La lutte contre l’insécurité économique est essentielle pour assurer la reprise en Grande-Bretagne’, a déclaré Alan Lockey, directeur du Future Work Centre, à Bloomberg. ‘Les discussions sur comment construire un meilleur avenir après la pandémie doivent commencer dès maintenant. Nous devons nous montrer audacieux.’

Les mesures de confinement décidées par le gouvernement britannique pour tenter d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus ont fortement pesé sur l’économie du pays. Les programmes de lutte contre la pandémie soutiennent actuellement 11,5 millions d’emplois pour un coût de 27 milliards de livres (30 milliards d’euros), selon Bloomberg. Qu’adviendra-t-il lorsque les mesures prendront fin? Nul ne le sait pour l’instant.

Mauvais augure…

‘Un regard sur les sept derniers ralentissements économiques suggère que l’économie a souvent été marquée par des dommages permanents, particulièrement évidents après les creux plus profonds. C’est de mauvais augure pour la récession actuelle’, prévient l’économiste de l’agence de presse, Dan Hanson.

Le rapport du Future Work Centre estime par ailleurs que les travailleurs de secteurs en difficulté, comme le tourisme ou le commerce de détail, devraient être formés à de nouveaux emplois par des organismes gérés par les syndicats. Les employés devraient être mieux impliqués dans les processus décisionnels en matière de restructuration des entreprises et des mesures devraient être prises pour que les travailleurs de l’économie du spectacle puissent bénéficier d’aides comme les indemnités maladie ou les pensions, conclut le think tank.

Lire aussi: