Le Royaume-Uni envisage des ‘couloirs touristiques’ sans quarantaine pour certains pays fin juin

Selon un lobby du tourisme britannique, le gouvernement étudie la mise en place de ces passages privilégiés sans restriction avec certains pays dès le 29 juin. Les touristes doivent actuellement respecter une quarantaine de 14 jours pour mettre pied au Royaume-Uni.

Une quarantaine vivement contestée par les secteurs aérien et touristique, entrée en vigueur ce lundi 8 juin. Concrètement, cela signifie que toute personne désirant voyager au Royaume-Uni doit remplir un formulaire de voyage précisant notamment l’adresse où elle se mettra en quarantaine dès son arrivée.

Il existe actuellement des exceptions à cette quarantaine pour les transporteurs routiers, les personnels de santé, les cueilleurs de fruits ou les voyageurs en provenance d’Irlande, des Îles Anglo-Normandes ou de l’Île de Man. Mais c’est évidemment loin d’être suffisant pour les secteurs aérien et touristique. Ils craignent que cette mesure n’entraîne des pertes d’emplois supplémentaires alors qu’ils espéraient une reprise post-pandémie la plus rapide possible.

Ponts aériens

Le groupe de lobbying Quash Quarantine représentant 500 entreprises de voyage et d’hôtellerie l’a bien compris. Il a déclaré mardi que ces fameux couloirs de voyage ou ‘ponts aériens’ ont été discutés en privé. Cette méthode permettrait des voyages sans quarantaine… qui seraient mis en place pas plus tard qu’à la fin de ce mois-ci.

Les ministres du gouvernement avaient déjà déclaré publiquement envisager ces ponts aériens avec les pays à faible taux d’infection. Si aucun accord officiel n’a encore été conclu, le Portugal, l’Espagne, la France, la Grèce et l’Italie pourraient se trouver parmi les heureux élus. Soit les destinations de vacances les plus populaires auprès des touristes britanniques.

Action en justice

Les compagnies aériennes vont elles plus loin. Elles veulent l’abandon total des règles de quarantaine afin d’espérer survivre à la crise du coronavirus. Les rivales British Airways, Ryanair et EasyJet se sont ainsi associées pour lancer une action en justice afin d’annuler cette mesure. Des documents juridiques pourraient être déposés mardi, révèle l’agence Reuters. Quash Quarantine n’exclut d’ailleurs pas d’engager de son côté une action en justice. L’étau se resserre.

‘Nous sommes toujours en train d’examiner nos options concernant l’action en justice, y compris si nous devons nous joindre à la demande de British Airways ou lancer notre propre action, mais nous préférerions que le 29 juin soit confirmé le plus tôt possible pour le début des couloirs de voyage’, a indiqué le porte-parole du lobby, Paul Charles.

Et la Belgique?

Lors du dernier Conseil national de sécurité, on a annoncé que la Belgique rouvrirait ses frontières le 15 juin vers les pays appartenant à l’UE, Royaume-Uni y compris. La période de quarantaine rend pourtant presque impossible tout périple touristique chez nos voisins outre-Manche. Et inversement, puisque la Belgique impose aussi une quarantaine aux voyageurs provenant du Royaume-Uni.

Selon le site de l’ambassade de Belgique au Royaume-Uni, les ressortissants belges, les personnes ayant leur résidence principale en Belgique et les résidents de longue durée doivent ainsi rester en isolation 14 jours en arrivant sur notre territoire. Œil pour œil.

Reste à voir si le Royaume-Uni décidera d’inclure la Belgique dans ces ‘couloirs de voyage’ privilégiés. Si Bruxelles reste une place importante pour les négociations post-Brexit avec l’UE, notre taux de mortalité particulièrement élevé lié au coronavirus risque bien de nous faire défaut…

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés