Ryanair volera au Royaume-Uni, malgré la quarantaine obligatoire de 14 jours

Pixabay

Le Royaume-Uni est l’un des derniers pays à imposer une mise en quarantaine de 14 jours pour tout nouveau arrivant sur le sol anglais. Une décision qui est loin d’effrayer Michael O’Leary, le patron de Ryanair, qui fera voler ses avions depuis et vers la Grande-Bretagne.

Le but de cette quarantaine est évidemment d’éviter un nouveau pic de contaminations du Covid-19 dans un pays qui compte actuellement plus de 286.000 personnes infectées et plus de 40.000 morts. Toute personne qui ne respecte pas cette mesure pourrait recevoir une amende de 1.000 livres sterling (1.122 euros).

Cette mesure pourrait être un énorme frein pour le tourisme au Royaume-Uni. Mais cela ne déstabilise pas Ryanair qui compte bien reprendre les vols pour le Royaume-Uni. ‘Les vols sortant du Royaume-Uni sont complets. Les Britannique se moquent de la quarantaine’, explique O’Leary.

Selon Reuters, la compagnie prévoit d’exploiter des milliers de vols quotidiens vers le Portugal, l’Espagne, la Grèce, etc., et cela dès le 1er juillet.

‘Injustifié et disproportionné’

Ryanair, Easyjet et IAG, trois grandes compagnies aérienne internationale, ont menacé le Royaume-Uni de poursuites judiciaires. Ils ont d’ailleurs envoyé une ‘lettre de protocole préalable à l’action’ pour dénoncer cette mesure ‘totalement injustifié et disproportionné’. Ils considèrent que cela pourrait paralyser l’industrie du tourisme anglais.

En effet, si les Britanniques ne semblent pas se soucier de la mesure, cela pourrait freiner les étrangers qui auraient aimé venir au Royaume-Uni.