Un plateau se profile-t-il enfin dans les chiffres Covid-19? ‘Les jours qui viennent seront décisifs’

Yves Van Laethem – Isopix

‘Les deux prochains jours devraient nous montrer si les admissions à l’hôpital se stabilisent ou non’, a déclaré ce lundi le parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, après la publication par Sciensano de chiffres moins catastrophiques que ces dernières semaines.

Les chiffres du jour

Selon les chiffres publiés par Sciensano ce lundi, quelque 15.582 nouveaux cas (+14%) ont été recensés quotidiennement entre le 23 et le 29 octobre inclus. En tout, ce sont 441.018 infections qui ont été officiellement comptabilisées depuis le début de l’épidémie.

Durant la même période, on a recensé une moyenne de 113 décès chaque jour. Au total, 11.737 personnes sont mortes des suites du Covid-19 en Belgique.

Au niveau des admissions quotidiennes en hôpital, elles ont atteint 655,9 entre le 26 et le 1er novembre, ce qui constitue une augmentation de 40% par rapport à la période précédente de sept jours. 6.823 lits sont actuellement occupés par des patients Covid, dont 1.223 en soins intensifs.

Suite à la nouvelle politique de testing, ce sont désormais 63.100 Belges qui sont en moyenne testés chaque jour. Le taux de tests positifs s’élève désormais à 29%.

‘Le train à grande vitesse ralentit un peu’

‘Le nombre d’infections et d’hospitalisations continue d’augmenter, mais il augmente moins rapidement’, a expliqué en conférence de presse le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, Yves Van Laethem, ce lundi. ‘Le train à grande vitesse continue à avancer mais il ralentit un peu. Les deux prochains jours devraient nous montrer si les admissions à l’hôpital se stabilisent ou non.’

Il a ajouté que le ‘ralentissement’ devrait nous permettre de gagner du temps dans la gestion du flux de patients, même si ‘la pression sur les hôpitaux reste intense’: ‘Ce ralentissement et les nouvelles mesures devraient nous permettre de ne pas dépasser la limite des 2000 patients en soins intensifs en Belgique.’

L’expert a toutefois concédé que d’autres critères qu’un ralentissement de l’épidémie pouvait aussi jouer sur les admissions. ‘Dans certaines régions du pays, on a durci les conditions d’admission à l’hôpital. On augmente actuellement la quantité et la qualité des soins à domicile et en maison de repos’, a détaillé Yves Van Laethem.

Un effet de l’arrêt des tests sur les personnes asymptomatiques?

Le porte-parole interfédéral a encore insisté ce matin sur l’importance de respecter les nouvelles mesures désormais en place: ‘On doit inverser la tendance grâce à ces mesures renforcées.’

‘Limitez vos contacts étroits, c’est ainsi qu’on pourra limiter la propagation du virus’, a-t-il une fois de plus appelé. ‘Il faut garder une distance d’un mètre cinquante, et dans le cas contraire, porter son masque. Porter le masque un peu plus ne sera pas nuisible, le porter un peu moins peut l’être éventuellement. N’hésitez pas à porter votre masque.’

Enfin, Yves Van Laethem s’est montré très clair quant à une éventuelle corrélation entre la diminution du nombre de cas et le fait que les personnes asymptomatiques ne soient plus testés: ‘Ce n’est pas parce qu’on a arrêté de tester les personnes asymptomatiques que la moyenne des nouveaux cas est plus basse. On est au début d’un impact des mesures avec une diminution de la circulation du virus. Les jours qui viennent seront décisifs pour conforter cette conclusion.’

Lire aussi: