Un mois après un gros coup de chaud, l’action Virgin Galactic reprend son envol: pourquoi ?

Ce jeudi, le cours de l’action Virgin Galactic a augmenté de 17%; frôlant les 26,5 dollars à la mi-journée. Il y a un mois, l’entreprise de tourisme spatial du milliardaire Richard Branson avait pourtant connu un fameux coup de mou. Mais ses problèmes semblent déjà derrière elle.

Souvenez-vous. Le 11 juillet dernier, Virgin Galactic et Richard Branson damaient le pion à Blue Origin et Jeff Bezos en devenant la première entreprise privée à envoyer elle-même son fondateur dans l’espace. A priori, tout s’était très bien passé. Mais début septembre, la firme s’est retrouvé dans le viseur de la Federal Aviation Administration (FAA).

Selon les informations du régulateur, l’avion utilisé pour la mission avait en réalité dévié de sa trajectoire initiale. Les pilotes auraient fait fi des avertissements, et la société aurait volontairement masqué le problème.  Une anomalie d’apparence anodine qui aurait tout de même pu forcer les pilotes à réaliser un atterrissage d’urgence, et qui exposait également l’appareil à un risque de collision avec d’autres aéronefs.

Le temps de finaliser son enquête, la FAA avait contraint Blue Origin de stopper toutes ses activités avec SpaceShipTwo, l’avion en question.

Feu vert, mais quelques conditions à respecter

Ce mercredi, en fin de journée, la FAA a rendu son verdict. Et, effectivement, ses soupçons étaient légitimes. « L’enquête a révélé que le véhicule Virgin Galactic SpaceShipTwo a dévié de l’espace aérien qui lui était assigné lors de sa descente de l’espace », a déclaré l’agence dans un communiqué. « La FAA a également constaté que Virgin Galactic n’a pas communiqué la déviation à la FAA comme il se doit. »

Cependant, le régulateur américain a décidé d’autoriser Virgin Galactic à reprendre ses opérations de vol, moyennant une modification de ses protocoles. Ces changements comprennent notamment la mise en place de nouveaux calculs afin d’étendre l’espace aérien protégé pour les futurs vols. En outre, l’entreprise devra communiquer en temps réel avec la FAA lors des prochaines missions.

Virgin Galactic a assuré que les mesures correctives proposées par la FAA ont déjà été exécutées à partir du 11 août dernier. « Nous apprécions l’examen approfondi de cette enquête par la FAA », a déclaré Michael Colglazier, PDG de la société fondée par Richard Branson. « Les mises à jour de notre espace aérien et de nos protocoles de notification de mission en temps réel renforceront nos préparatifs alors que nous nous rapprochons du lancement commercial de notre expérience de vol spatial. »

Premiers vols touristiques dans un an ?

Ce lancement commercial était initialement prévu pour début 2022. Cet été, Virgin Galactic avait indiqué être en retard, reportant l’échéance à la fin du troisième trimestre 2022. Etant donné qu’elle a été mise à l’arrêt pendant un mois, un nouveau report est attendu. Les premiers vols touristiques devraient toutefois toujours avoir lieu fin 2022.

Avant cela, Virgin Galactic organisera un vol d’essai en collaboration avec l’Italian Air Force, à des fins de recherche. L’avion porteur fera ensuite l’objet de nouvelles améliorations, avant qu’un ultime (normalement) vol d’essai ne soit organisé avec un équipage complet, a priori courant 2022.

A la fermeture de la bourse de New-York jeudi, l’action Virgin Galactic valait 25,30 dollars. Une belle augmentation par rapport à ces derniers jours, mais un niveau toujours très bas par rapport à celui qui était le sien au début de l’été, où elle avait toutefois dépassé les 50 dollars.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20