‘Un médicament bon marché contre l’asthme réduit de 3 jours le temps de guérison face au Covid-19’

(Mark Thomas/Science Photo Library/Isopix)

Un médicament bon marché, souvent utilisé pour traiter l’asthme, peut aider les malades à se remettre plus rapidement du Covid-19 à domicile, indique une étude britannique.

Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont montré qu’un traitement précoce par inhalation de budésonide peut réduire de trois jours le temps de guérison des patients atteints de Covid-19 qui ne nécessitent pas d’hospitalisation.

Deux bouffées de budésonide deux fois par jour pourraient être bénéfiques à de nombreuses personnes de plus de 50 ans présentant des symptômes naissants du Covid-19, indique l’équipe de recherche. De premières indications montrent également que le médicament pourrait réduire les admissions à l’hôpital.

Une guérison plus rapide

Le budésonide est un médicament sûr, relativement peu coûteux et facilement disponible, utilisé dans le monde entier via des inhalateurs pour traiter l’asthme et les maladies pulmonaires chroniques. Au début de la pandémie, les médecins ont remarqué que les personnes souffrant de ces pathologies étaient sous-représentées parmi les patients atteints du Covid-19.

Au total, plus de 1.700 personnes âgées de plus de 50 ans et présentant un risque élevé de tomber gravement malade à cause du Covid-19 ont participé à l’étude. 751 d’entre elles ont été traitées à domicile avec un inhalateur de budésonide pendant deux semaines. Leurs progrès ont été comparés à ceux de 1.028 autres patients qui n’ont reçu que les soins habituels du National Health Service (NHS).

Ceux qui ont reçu le médicament contre l’asthme ont récupéré en moyenne trois jours plus vite que les patients du groupe témoin. Environ 32% des participants du groupe budésonide ont récupéré dans les 14 premiers jours de leur traitement, contre 22% des patients de l’autre groupe.

Une étape importante

‘Contrairement à d’autres traitements éprouvés, le budésonide est efficace en tant que traitement à domicile et pendant les premiers stades de la maladie’, déclare l’un des principaux auteur de l’étude, Richard Hobbs, de l’université d’Oxford. ‘Il s’agit d’une étape importante pour cette pandémie et d’une réussite significative pour la recherche communautaire.’

Les scientifiques impliqués dans l’étude ont déclaré qu’ils prévoyaient de continuer à évaluer les patients pour déterminer si le budésonide prévient également le développement du Covid long.

Sur le même sujet: