Marchés:
Chargement en cours…

DIMANCHE 25 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Un avenir économique incertain pour la Russie après le remaniement politique

Logo Business AM
Politique

16/01/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

Photo: Vyacheslav Prokofyev/TASS/ABACAPRESS.COM

Les hauts responsables économiques russes ont annulé les discours qu’ils devaient prononcer lors du premier forum économique du pays en 2020, selon un calendrier mis à jour jeudi.

Cette nouvelle survient un jour après que le gouvernement ait démissionné au milieu de plans pour un remaniement constitutionnel.

Siluanov, Nabiullina et Alexei Kudrin, respectivement ministre des Finances, gouverneur de la banque centrale et chef de la Chambre des comptes, devaient tous intervenir lors de la discussion plénière de jeudi, intitulée ‘Qu’est-ce qui entrave la croissance économique ?’. Elle se tient lors du forum annuel de Gaidar, qui contribue traditionnellement à établir le programme économique annuel, comme l’annonce Reuters. Et devait cette fois porter sur une série de questions clés, notamment la croissance économique, les infrastructures et les soins de santé.

Dès lors, qu’en sera-t-il de l’avenir économique du pays? Cette question reste en suspens, mais le nouveau Premier Ministre est, lui, déjà connu. La tâche reviendra à Mikhaïl Michoustine, qui dirigeait depuis dix ans le service des impôts russe. S’il ne pèse encore rien en politique, sa réputation économique le précède: selon la chaîne de télévision publique Rossiya-24, il aurait créé ‘le meilleur système de collecte des impôts du monde’…

Des sanctions économiques toujours pesantes

Ce remaniement politique en profondeur survient alors que la Russie est aux prises avec une faible croissance économique et des prix du pétrole volatils. Sans compter les sanctions occidentales, imposées en 2014 à la suite de l’annexion de la Crimée par Moscou, qui se font toujours sentir sur l’économie russe.

Lire aussi: Non, la Russie n’est plus une nation d’alcooliques

On ne connait pas encore la composition du nouveau cabinet du Premier ministre, mais les acteurs du marché s’intéressent surtout à l’avenir du ministre des Finances Anton Siluanov. Et pour cause: avec le gouverneur de la banque centrale Elvira Nabiullina, ils sont salués pour avoir ‘préservé la stabilité macroéconomique’ depuis les sanctions occidentales.

Une gouvernance de Poutine à vie?

Selon les analystes, les réformes constitutionnelles majeures annoncées et ces remaniements indiquent que Vladimir Poutine se penche désormais très sérieusement sur son avenir politique après son dernier mandat de président, qui prendra fin en 2024. Cette restriction de la fonction présidentielle signifierait son départ définitif du Kremlin et sa préparation à un nouveau rôle.

Le politicien de l’opposition Leonid Volkov déclare cependant sur les réseaux sociaux qu’il est ‘clair pour tout le monde que tout va exclusivement vers la mise en place de la gouvernance de Poutine à vie’. Selon la constitution actuelle, qui fixe un maximum de deux mandats successifs, Poutine ne pourra pas se représenter immédiatement à la prochaine présidence. Enfin, dans l’état actuel des choses, car certains sont déjà convaincus qu’il gardera une place de chef politique prépondérante d’une façon ou d’une autre…

Lire aussi: La Russie renforce son contrôle sur Internet… ‘pour lutter contre les menaces extérieures’

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    42.195.366
  • Nombre
    de décès
    1.144.069
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    287.700
  • Nombre
    de décès
    10.658
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks