Un « antidouleur nécessaire » : le gouvernement parvient à un accord sur un paquet de mesures d’aide à l’énergie pour 1,3 milliard d’euros

Lundi soir, le gouvernement fédéral est parvenu à un accord portant, entre autres, sur une réduction de la TVA sur le gaz et l’électricité, un chèque pour les utilisateurs de mazout et une réduction des accises sur le diesel et l’essence. Ensemble, ces mesures coûteront 1,329 milliard d’euros.

Hier soir, le Kern du gouvernement Vivaldi s’est réuni pour prendre des décisions visant à réduire la hausse des factures d’énergie. Vue d’ensemble :

  • La TVA sur le gaz et l’électricité sera réduite de 21 à 6% jusqu’à la fin du mois de septembre.
  • Les personnes qui se chauffent au mazout recevront un chèque unique de 200 euros. Le coût de cette opération s’élève à 210 millions d’euros. Un montant supplémentaire de 17 millions serait consacré au refinancement du fonds pour le mazout.
  • Les accises sur le diesel et l’essence seront réduites de 0,175 euros par litre jusqu’à la mi-juin. Cela reviendrait à une réduction d’environ 10 euros par réservoir de 60 litres. Un système de cliquet inversé est également prévu dès que le prix du diesel ou de l’essence passe sous la barre des 1,7 euro. Par la suite, les droits d’accises diminueront lorsque les prix augmenteront et vice versa.
  • Le gouvernement bloque la décision de la SNCB d’augmenter ses billets de 4,5 %. À cette fin, 13 millions d’euros ont été prévus.
  • Le tarif social dont bénéficient environ 1 million de familles est prolongé jusqu’à la fin septembre.
  • Le système de chômage temporaire qui devrait normalement prendre fin le 31 mars est également prolongé jusqu’au 30 juin. Il s’agit d’une mesure visant à soutenir les entreprises belges touchées par la guerre en Ukraine.

« Mesures urgentes »

« Ces mesures urgentes sont un antidouleur nécessaire contre des prix historiquement élevés. La deuxième partie s’attaque à la cause : accélérer la transition énergétique et réduire la dépendance à l’égard des combustibles polluants et coûteux provenant de l’étranger », a déclaré sur Twitter le ministre de l’énergie Tinne Van der Straeten (Groen).

Plus tard dans la matinée aura lieu une conférence de presse, au cours de laquelle le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) expliquera les mesures plus en détail.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20