Un ancien programmeur d’Ethereum condamné à 5 ans de prison pour avoir conspiré avec la Corée du Nord

L’Américain Virgil Griffith, 39 ans, qui était programmeur pour la plateforme de cryptomonnaie Ethereum, a été condamné à 63 mois de prison pour avoir conspiré avec le régime nord-coréen.

En plus de sa peine de prison, le développeur de cryptomonnaies doit également payer une amende de 100.000 dollars à l’État américain. Cette décision a été prise par un juge d’un tribunal fédéral à New York.

« J’ai appris ma leçon »

Griffith s’est rendu à Pyongyang, en Corée du Nord, en 2019, pour prononcer un discours lors d’une conférence sur les cryptomonnaies. Selon le FBI, Griffith a aidé le régime du dictateur Kim Jong-un à échapper aux sanctions économiques occidentales, permettant au pays de développer des missiles nucléaires qui menacent la stabilité mondiale.

En septembre 2021, Griffith a plaidé coupable de conspiration visant à violer les sanctions internationales contre la Corée du Nord.

Devant le tribunal, Griffith a déclaré qu’il avait été « arrogant », et qu’à l’époque il pensait, à tort, être mieux informé qu’il ne l’avait été sur la situation. « J’ai appris ma leçon. J’ai encore profondément honte d’être ici, et de ce que j’ai fait. »

Le juge fédéral n’était pas d’accord. Mardi, il a décidé que Griffith serait condamné à 63 mois de prison pour ce crime et à une amende de 100.000 dollars. Il a déclaré que Griffith n’avait pas de bonnes intentions et qu’il manifestait plutôt « un désir d’éduquer les gens sur la façon d’éviter les sanctions. »

Le juge a justifié la nécessité de cette peine sévère en évoquant la guerre en Ukraine et les sanctions américaines contre la Russie. La peine de prison « dissuadera d’autres personnes dans une situation similaire », a déclaré le juge.

1,5 milliard de dollars en actifs cryptographiques

Les hackers nord-coréens ont déjà réussi à plusieurs reprises à voler d’importantes sommes en cryptomonnaie. L’année dernière, ils auraient emporté un total de 395 millions de dollars. Au cours des cinq dernières années, le pays a obtenu 1,5 milliard de dollars de cryptoactifs, selon la société d’analyse blockchain Chainalysis.

Selon la présidente de la BCE, Christine Lagarde, la Russie pourrait utiliser les cryptomonnaies pour contourner les sanctions occidentales. Bien que plusieurs experts en cryptomonnaies contredisent ces propos.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20