Trois pays scandinaves s’allient face à la Russie: « Nous la savons prête à utiliser la puissance militaire pour atteindre ses objectifs »

Face aux ambitions croissantes – et aux tensions qui en découlent – de la Russie en mer Baltique, trois pays scandinaves ont décidé de passer un nouvel accord de Défense: la Suède, le Danemark et la Norvège. Une absence notable: celle de la Finlande.

La Suède, le Danemark et la Norvège ont annoncé avoir signé un nouvel accord de coopération en matière de Défense. Une alliance qui a surtout été formée à la demande de la Suède, cette dernière sortant de plusieurs décennies où elle s’est affaiblie elle-même sur le plan militaire.

Depuis quelques années, la Suède a décidé de réinvestir davantage dans sa Défense, comme en témoignent son achat de missiles Patriot aux États-Unis et son rapprochement militaire avec l’Otan, dont elle n’est pas membre. Ce nouvel accord avec deux de ses voisins scandinaves en est un élément supplémentaire.

Les trois pays ont expliqué que cette alliance était nécessaire face à la menace russe dans la région. « Nous savons que la Russie est prête à utiliser la puissance militaire pour atteindre ses objectifs et ses buts politiques », a déclaré le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist.

L’absence de la Finlande a soulevé quelques questions. Son ministre de la Défense, Antti Kaikkonen, y a répondu sur Twitter, indiquant que la zone concernée – à savoir principalement des zones maritimes de détroits danois – par cet accord n’était pas du ressort de son pays. Il a également rappelé que la Finlande avait convenu d’un accord similaire avec la Norvège et la Suède il y a un an.

La Finlande dispose également d’un accord bilatéral avec la Suède. Sans oublier, la NORDEFCO, un programme de collaboration dans le domaine de la défense qui réunit l’Islande, la Norvège, le Danemark, la Suède et la Finlande.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20