Traitement du Covid-19: les USA passent un deal à plus d’un milliard avec un Big Pharma

Merck fournira 1,7 million de doses de molnupiravir aux USA. (Budrul Chukrut / SOPA Images/Sipa USA)

Merck & Co., un géant pharmaceutique américain, a annoncé avoir conclu un accord avec le gouvernement américain pour lui fournir un médicament contre le Covid-19. Le deal s’élève à un peu plus d’un milliard de dollars.

Le médicament conçu par Merck – en collaboration avec Ridgeback Biotherapeutics – se nomme ‘molnupiravir’. Il s’agit d’un traitement oral contre le Covid-19, qui se présente sous forme de pilule. Cet antiviral vise à être administré aux personnes ayant été testées positives au coronavirus, qui ne sont pas hospitalisées, mais qui présentent au moins un facteur de risque susceptible de provoquer une dégradation de son état de santé. Objectif: réduire la charge virale chez les patients au bout de cinq jours de traitement.

Le molnupiravir est pour l’instant dans sa dernière phase de test. Il n’a donc pas encore obtenu d’autorisation auprès du régulateur américain. Si le feu vert venait à être accordé, Merck s’est engagé à fournir 1,7 million de doses de son médicament au gouvernement américain, contre un montant de 1,2 milliard de dollars.

Merck envisage de demander des autorisations ailleurs qu’aux États-Unis. La société déclare avoir investi à risque en vue de booster ses capacités de production du molnupiravir. Elle prévoit de disposer de plus de 10 millions de doses d’ici fin 2021.

Notons que Merck avait aussi tenté de développer deux vaccins contre le Covid-19. Des projets qui avaient finalement été abandonnés l’hiver dernier. L’entreprise américaine a également essayé de concevoir un médicament à destination des patients atteints plus gravement par le coronavirus, avant de le laisser tomber. Avec le molnupiravir, Merck se montre bien plus optimiste.

Sur le même sujet: