Sanctionnée par l’Occident, la Russie veut renforcer ses liens avec l’Inde

Alors que la menace de nouvelles sanctions occidentales à l’encontre de la Russie et de ses matières premières s’intensifie – les États-Unis ont acté l’embargo du pétrole russe -, Moscou cherche à renforcer ses relations avec d’autres pays, dont l’Inde, rapporte Reuters.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Dans ce cas-ci, les tensions entre l’Occident et la Russie pourraient bien jouer en la faveur de l’Inde. Moscou a en effet fait une offre alléchante au gouvernement de New Delhi : le Kremlin est prêt à lui céder du pétrole et des matières premières à bas prix.

Une offre intéressante – bien que l’on ne connaisse pas les prix proposés par la Russie – pour l’Inde qui importe 80% de ses besoins en pétrole. Habituellement, New Delhi achète environ 2 à 3% de ses besoins en pétrole à la Russie. Or, avec la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine et les remises proposées par Moscou, l’Inde serait prête à revoir à la hausse les volumes de pétrole achetés à la Russie, histoire de faire baisser sa facture énergétique.

« La Russie offre du pétrole et d’autres matières premières à un prix très avantageux. Nous serons ravis de l’accepter. Nous avons des problèmes tels que les pétroliers, la couverture d’assurance et les mélanges pétroliers à résoudre. Une fois que nous aurons cela, nous accepterons l’offre de remise », a indiqué une personne proche du gouvernement indien, rapporte Reuters.

Une transaction roupie-rouble

Cet accord commercial avec l’Inde pourrait être doublement intéressant pour la Russie. D’un côté, elle fait un bras d’honneur à l’Occident et ses sanctions en se trouvant un nouveau client – bien que les volumes qui seront livrés seront certainement moins importants et que les montants des transactions seront également plus faibles –, et de l’autre, elle parvient à commercer avec un autre pays malgré son retrait (limité) du système bancaire mondiale, le Swift.

L’augmentation d’achat de pétrole russe va en effet se faire par le biais d’une transaction roupie-rouble. Un mécanisme commercial est actuellement développé pour permettre cette transaction pour le pétrole, mais également pour d’autres biens, notamment des engrais.

La quantité de pétrole, de même que la remise n’ont pas été révélés.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20