‘Re-factory’: le site de Renault qui va être converti en usine de recyclage

Renault Zoe – isopix

L’usine Renault de Flins va se ‘réinventer’ en se convertissant à ‘l’économie circulaire’ et devrait employer jusqu’à 3.000 personnes d’ici à 2030, contre 3.800 aujourd’hui, a annoncé le groupe mercredi, tentant de rassurer les salariés sur l’avenir du site.

La grande usine des Yvelines, qui doit produire la Zoé jusqu’en 2024, sera renommée ‘Re-factory’ et cessera de fabriquer des véhicules neufs, a précisé le groupe automobile dans un communiqué.

Flins se consacrera au reconditionnement de véhicules récents, au recyclage de véhicules hors d’usage, à la réparation et la réutilisation de batteries, des secteurs très prometteurs selon Renault. Les dirigeants du groupe l’ont annoncé mercredi aux managers de l’usine, aux représentants des salariés et aux élus locaux, avec un objectif de 130.000 véhicules par an à horizon 2030.

La direction prévoit d’employer entre 1.700 et 2.100 personnes à court terme dans l’usine, puis 3.000 à horizon 2030. Actuellement, le site compte 2.400 salariés Renault et 1.400 intérimaires ou sous-traitants.