Qu’est-ce qui va changer pour votre argent en octobre ?

Dès le mois prochain, vous pourrez bénéficier de certaines mesures de soutien pour vous aider à faire face à la crise énergétique. Il y a aussi une mauvaise nouvelle : nous disons adieu aux derniers contrats énergétiques à taux fixe.

Report des paiements du prêt immobilier

Depuis le 1er octobre, vous pouvez demander à votre prêteur une pause de paiement d’un an maximum pour rembourser votre prêt immobilier. Pendant cette période, vous ne devrez payer que des intérêts à la banque. Le remboursement du capital emprunté sera mis en attente. Évidemment, vous devrez toujours rembourser la banque par la suite. La fédération bancaire Febelfin a récemment confirmé que les frais de dépôt facturés en période normale ne s’appliqueront pas maintenant.

Avant que les clients puissent demander une interruption de paiement, une série de conditions doivent être remplies. Par exemple, l’option ne sera disponible que pour les personnes qui disposent de moins de 10.000 euros de soldes sur des comptes d’épargne et des comptes courants, ainsi que d’actifs d’investissement auprès de la banque, si tel est le cas. En outre, l’emprunteur doit avoir contracté son prêt immobilier pour un logement en Belgique.

Nous avons écrit plus tôt ce mois-ci que l’interruption de paiement est plus avantageuse pour certaines personnes que pour d’autres. En effet, le rapport entre le montant emprunté et les intérêts dus évolue au cours du contrat de prêt.

Chômage économique

Le gouvernement fédéral sort de la poussière un mécanisme de protection contre la crise du coronavirus : le chômage économique (pour les cols bleus comme les cols blancs). Les travailleurs en chômage temporaire reçoivent une allocation de 70 % du salaire plafonné (3.075,04 euros bruts par mois), complétée par une indemnité journalière de 6,10 euros à la charge de l’entreprise ou du fonds sectoriel. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fin des contrats fixes Luminus

Luminus, le dernier fournisseur d’énergie qui commercialise encore des contrats à taux fixe, travaillera exclusivement avec des formules variables à partir du 1er octobre. Le fournisseur d’énergie fait référence à la volatilité des prix du gaz, qui a également un impact sur le prix de l’électricité qu’il ne faut pas sous-estimer. Pour les personnes ayant un contrat fixe, rien ne changera pour le moment. Ce n’est qu’à l’expiration de ce contrat qu’ils devront passer à une formule variable.

Il existe une exception, mais elle n’est pas accessible à tous : la formule énergétique eMobility de TotalEnergies. Il s’agit d’un contrat d’électricité à taux fixe destiné aux propriétaires de voitures électriques.

Prime de rénovation énergétique

Depuis ce mois-ci, vous pouvez demander au gouvernement flamand un prêt pour la rénovation de votre domicile. La prime à la rénovation minière entrera en vigueur ce 1er octobre. Elle remplace l’ancienne prime à la rénovation et la plupart des primes Fluvius pour les investissements en faveur des économies d’énergie. Vous pouvez demander cette prime en ligne. L’aide financière peut être utilisée pour des investissements dans la durabilité (comme l’isolation du toit et une chaudière solaire) et/ou la qualité du logement (comme l’électricité et la plomberie).

Grâce à un outil mis à disposition par le gouvernement flamand, vous pouvez vérifier si vous avez droit à la prime à la construction minière et à combien elle s’élève. Pour déterminer la prime, vos revenus (et ceux de votre partenaire) sont pris en compte. Votre situation familiale est également prise en compte, notamment le nombre de personnes à charge. Renseignez-vous sur les possibilités de financement qui existent si vous souhaitez rénover votre maison de manière durable.

Nouvelles règles du Code de la route

En octobre, toute une série de nouvelles règles seront ajoutées au Code de la route. Par exemple, à partir de cette date, les conducteurs de voitures électriques ne seront plus autorisés à occuper les places de stationnement pour les recharger plus longtemps que nécessaire. Les voitures qui ne sont pas connectées à la station de recharge peuvent se voir infliger une amende (58 euros).

Deux nouveaux vélos seront également reconnus : les vélomobiles (équipés d’un carénage) et les vélos qui se conduisent couché. Ils sont autorisés à emprunter la chaussée sur des voies allant jusqu’à 50 km/h, même si une bande cyclable est disponible. Pour en savoir plus sur les modifications du Code de la route, consultez le site spécialisé Gocar.be.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20