Près d’un camion européen sur cinq roulera à l’hydrogène dès 2030

La commissaire aux Transports de l’UE planche sur la mise sur les routes de 60 000 poids lourds fonctionnant à l’hydrogène dans les 10 ans à venir.

L’hydrogène devrait jouer un rôle important dans la décarbonisation de secteurs difficiles à maîtriser comme la sidérurgie, les produits chimiques et les transports. L’UE estime que 10 à 24 % de la consommation d’énergie pourrait être basée sur l’hydrogène en 2050. Et même si les voitures électriques sont appelées à dominer le marché des véhicules privés, l’hydrogène devrait encore jouer un rôle clé dans la transition du transport routier lourd, un secteur aussi polluant et encombrant sur les routes que nécessaire à notre économie.

Une station tous les 150 km

Adina Vălean, commissaire européenne aux Transports, compte bien donner un coup d’accélérateur sur cette transition: « Les stations de ravitaillement doivent être accessibles au moins tous les 150 kilomètres le long de notre réseau transeuropéen de transport de voitures ( NDLR : TEN-T en anglais) d’ici 2030. Cela permettrait de créer un réseau suffisamment dense de stations de ravitaillement en hydrogène pour assurer une connectivité transfrontalière adéquate dans l’UE et pour soutenir les 60 000 camions à hydrogène que nous envisageons de voir sur les routes de l’UE d’ici 2030. »

Le réseau TEN-T est un projet de l’UE visant à construire un système de routes, de chemins de fer, d’aéroports et d’infrastructures hydrauliques destiné à supporter le poids de la transition européenne dans le secteur ô combien capital du fret à l’échelle de l’Union, rappelle Euractiv. Quant aux 60 000 poids lourds à l’hydrogène que la commissaire espère voir sur nous routes, ils représentent 17% de la flotte de camions de l’UE. Soit un peu moins d’un poids lourd sur cinq.

Une énergie qui fait débat

L’étude sur laquelle Mme Vălean base son rapport à la commission estime que les camions à pile à combustible et à hydrogène peuvent devenir compétitifs en termes de coûts d’ici 2027, si le prix de l’hydrogène baisse à 6 €/kg. Elle vante également la « grande souplesse opérationnelle et le temps de ravitaillement relativement court » des camions à hydrogène.

Si l’usage de l’hydrogène semble incontournable si l’on veut mener à bien notre sevrage des énergies fossiles, l’aspect écologique de cette source suscite toutefois de nombreuses interrogations : l’hydrogène véritablement vert reste très difficile à produire, et les solutions à meilleur marché demeurent, elles, assez polluantes.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20