Pour l’OMS, le coronavirus provient ‘probablement’ d’animaux et non d’un laboratoire

Une image d’archive des chercheurs du laboratoire en question à Wuhan. – EPA

Les preuves suggèrent que le coronavirus est apparu chez des chauves-souris en Chine fin de l’année 2019. Et qu’il n’a donc pas été manipulé ou fabriqué en laboratoire, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mardi.

C’est une déclaration qui doit doucher de nombreux adeptes de théories du complot. Donald Trump en première ligne, lui qui affirmait la semaine dernière que les États-Unis essayent de déterminer si le virus provient d’un laboratoire de Wuhan.

Le président américain risque toutefois de ne pas faire grand cas de l’avis de l’OMS, ayant déjà mis fin à son financement par les Etats-Unis. Une décision qualifiée d’inappropriée par l’Organisation, qui a annoncé mardi évaluer encore l’impact du blocage des fonds américains et travailler avec ses partenaires pour combler toute lacune.

Hôte animal intermédiaire

‘Toutes les preuves disponibles suggèrent que le virus a une origine animale et n’est pas un virus manipulé ou construit dans un laboratoire ou ailleurs’, a déclaré mardi la porte-parole de l’OMS, Fadela Chaib.

‘Il est probable que le virus soit d’origine animale’, a-t-elle répété, ajoutant qu’il y avait ‘certainement’ eu un hôte animal intermédiaire avant que le virus ne soit transmis à l’homme.

Le laboratoire de Wuhan en question avait déjà nié une telle accusation, la qualifiant de ‘théorie du complot’. Reste à voir si les complotistes derrière le président américain prétendront désormais que l’OMS est derrière tout ça…

Lire aussi: