Plus d’un million d’Israéliens ont reçu une troisième dose de vaccin contre le Covid: les premiers résultats tombent

Depuis le 1er août, les Israéliens les plus âgés peuvent recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus. Deux semaines plus tard, les autorités dévoilent les premières données sur le sujet. Elles sont de bon augure.

Il y a deux semaines, Israël a proposé à ses citoyens de 60 ans et plus de recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus. La semaine dernière, ce sont les 50 ans et plus qui y ont été invités.

Un peu plus de la moitié des personnes éligibles se sont présentées dans un centre de vaccination pour recevoir leur dose de rappel, soit un peu plus d’un million d’Israéliens.

En ce début de semaine, le ministère israélien de la Santé a indiqué que les premiers résultats étaient prometteurs, rapporte le Times of Israel. D’après leurs observations, les personnes qui ont reçu une troisième dose ont une protection 2,5 fois plus forte contre l’infection au coronavirus par rapport à celle en ayant reçu deux. Cette protection supplémentaire semble atteindre son maximum environ une semaine après l’administration de la troisième dose, précisent les autorités.

« Le seul moyen d’éviter le lockdown »

Des chiffres qui ont donné grande satisfaction au ministre de la Santé, Nitzan Horowitz. « Le vaccin est la méthode la plus efficace dont nous disposons pour lutter contre le variant Delta, pour protéger notre santé, notre économie et notre quotidien », a-t-il déclaré.

Les autorités se réjouissent d’avoir déjà dépassé le cap du million de troisièmes doses administrées, mais elles ne veulent pas que leur pays se repose sur ses lauriers. D’après M. Horowitz, c’est un « bon résultat », mais il n’est « pas suffisant ».

« Nous avons pris soin d’avoir suffisamment de vaccins en stock pour que tous ceux qui le peuvent puissent se faire vacciner. C’est maintenant qu’il faut en profiter. Le seul moyen de traverser cette crise sans lockdown est de maintenir le taux élevé de vaccination par la troisième dose et de vacciner ceux qui n’ont pas encore été [vaccinés du tout] », a-t-il ajouté.

Chiffres plus détaillés

Ce mercredi, Maccabi HealthCare Services, l’un des principaux prestataires de soins du pays, a lui aussi livré de premiers résultats, plus pointus. Ses chercheurs ont comparé 149.144 patients de 60 ans et plus ayant reçu une troisième dose à un peu plus de 675.630 autres en ayant reçu deux, dont la deuxième au mois de février.

Résultat: la troisième dose du vaccin s’est avérée efficace à 86%, indique le Jerusalem Post. Parmi les personnes ayant reçu trois doses, seules 37 d’entre elles ont été identifiées comme positives au coronavirus, contre 1.064 dans le groupe ayant reçu deux doses.

« L’efficacité des trois doses du vaccin est hautement protectrice à la fois contre les infections et les maladies graves. Elles ont également démontré une protection contre le variant Delta. La triple dose est la solution pour enrayer l’épidémie d’infection actuelle », a déclaré Anat Ekka Zohar, statisticienne en chef de Maccabi HealthCare Services, dans un communiqué.

« J’exhorte toutes les personnes âgées de 50 ans et plus qui n’ont pas encore reçu la troisième dose de vaccin à le faire, tant pour leur autoprotection que pour la protection de leur famille », a-t-elle ajouté.

Perte d’efficacité dans le temps et variant

Ce jeudi, le comité consultatif pour le contrôle des épidémies et les vaccins contre le coronavirus se réunira pour discuter de l’opportunité d’administrer une troisième dose aux personnes âgées de 40 ans et plus.

Si Israël semble agir si rapidement, c’est parce que les cas de coronavirus sont de plus en plus nombreux cet été. Ce lundi, le taux de positivité était de 6,08%, un chiffre qui n’avait plus été atteint depuis février, rapporte le Times of Israel.

Une résurgence que les experts israéliens attribuent à la perte d’efficacité du vaccin à travers le temps et au variant Delta, plus résistant. Ils s’aperçoivent ainsi qu’il y a de plus en plus de cas d’infection chez les Israéliens les plus âgés, qui ont reçu leur deuxième dose il y a déjà six mois.

Les formes graves chez les personnes entièrement vaccinées progressent elles aussi, bien que bien plus lentement. À l’heure actuelle, celles-ci sont toujours bien mieux protégées. Le ministère israélien de la Santé a ainsi fait savoir que le taux de cas graves était beaucoup plus élevé chez les Israéliens non vaccinés âgés de plus de 60 ans (151,5 personnes pour 100.000 dans un état grave lundi) que chez ceux entièrement (19,3 pour 100.000) et partiellement vaccinés (40,9 pour 100.000).

Sur les quelque 9,3 millions d’habitants que compte Israël, environ 3,4 millions de personnes n’ont reçu aucune dose de vaccin contre le Covid-19.

Ce mercredi, l’Etat hébreu a pris de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie. Il a réinstauré l’obligation de montrer un certificat de vaccination ou un test PCR négatif pour se rendre dans des restaurants, hôtels, musées et bibliothèques et assister à des événements culturels et sportifs. Même chose dans les lieux de culte accueillant plus de 50 fidèles. La capacité d’accueil dans les magasins et centres commerciaux a également été limitée à une personne pour sept mètres carrés.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés