De plus en plus de pays songent à une troisième dose du vaccin contre le Covid: c’est au tour du Royaume-Uni

Les personnes de plus de 50 ans et les personnes les plus vulnérables du Royaume-Uni pourront recevoir une troisième injection du vaccin Pfizer à partir du mois prochain. Le pays espère que cette stratégie lui permettra d’affronter le variant Delta.

Pourquoi est-ce important ?

Dans de nombreux pays, les chiffres du coronavirus sont à nouveau en hausse. Cette augmentation est en grande partie due à la montée en puissance du variant Delta. C'est pourquoi de plus en plus de nations réfléchissent à l'idée de vacciner leur population avec une troisième injection du vaccin. Israël, par exemple, a déjà commencé à administrer une dose de rappel. Le Royaume-Uni suivra en septembre.

Cette semaine, Israël a commencé à administrer une troisième dose du vaccin contre le coronavirus aux personnes de plus de 60 ans. Auparavant, celles de plus de 60 ans qui avaient un système immunitaire fragile y avaient déjà eu droit. Maintenant que la variant Delta est en plein essor, de plus en plus de pays envisagent de faire de même.

Le Telegraph rapporte que, dès le mois prochain, le Royaume-Uni prévoit de donner une troisième dose à 32 millions de personnes. Le pays souhaite administrer une dose supplémentaire du vaccin Pfizer principalement aux personnes de plus de 50 ans et aux personnes dont le système immunitaire est faible.

Combinaison AstraZeneca/Pfizer

La troisième injection sera effectuée sur la recommandation du Joint Committee on Vaccination and Immunisation (JCVI). Selon ce plan, qui a été annoncé pour la première fois à la fin du mois de juin, les personnes de plus de 70 ans, les personnes cliniquement fragiles, les résidents des maisons de soins et le personnel de première ligne du National Health Service (NHS) et des services de santé seront les premiers à recevoir une injection de rappel. Puis ce sera au tour des autres personnes de plus de 50 ans.

Selon le Telegraph, l’objectif est que toutes les personnes de plus de 50 ans aient reçu une injection de rappel deux semaines avant le début des vacances de Noël. Les premiers rapports indiquent également que les personnes qui ont reçu un vaccin d’AstraZeneca pourront également bénéficier d’une dose de rappel avec le vaccin de Pfizer.

Les experts estiment qu’il existe de bonnes preuves que les vaccins peuvent protéger contre le Covid-19 pendant au moins six mois et ils étudieront les données pour voir si des rappels sont nécessaires. Les personnes âgées et les plus vulnérables ont reçu leurs vaccins plus tôt cette année, ce qui signifie qu’elles peuvent avoir bientôt besoin d’un rappel si l’immunité commence à faiblir.

Les fabricants de vaccins mènent leurs propres recherches sur la troisième dose

« Nous devons apprendre à vivre avec ce virus. Notre premier programme de vaccination restaure la liberté dans ce pays, et notre programme de rappel protégera cette liberté », a déclaré Sajid Javid, le ministre britannique de la Santé, en juin, lorsque les plans ont été dévoilés. « Nous travaillons avec le NHS pour nous assurer que nous pouvons mettre en œuvre ce programme rapidement afin que les gens restent protégés pendant les mois d’hiver. »

En Belgique, le groupe de travail sur la vaccination étudie encore quand et pour qui cette troisième injection pourrait être effectuée. Il est possible qu’elle soit également proposée en priorité aux personnes vulnérables.

Entre-temps, les fabricants de vaccins étudient eux aussi dans quelle mesure leurs vaccins offrent une protection à long terme. Pfizer et Moderna sont déjà favorables à une troisième dose. Pfizer prévoit même de demander très prochainement aux régulateurs européens et américains le feu vert pour celle-ci.

AstraZeneca réfléchit également à la possibilité d’administrer une troisième injection. « Nous n’avons pas encore de réponse claire quant à la nécessité d’une troisième vaccination avec notre vaccin », a confié Pascal Soriot, son patron, dans une interview accordée à CNBC le mois dernier.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés