Il n’y a jamais eu aussi peu de naissances en Finlande

La Finlande est confrontée à une chute constante de son taux de natalité depuis le début de cette décennie. Le nombre de nouveaux-nés n’a jamais été aussi bas depuis près de 150 ans et il semble que cette tendance n’est pas prête de s’inverser, écrit Bloomberg. Les données démographiques sont une des principales préoccupations des pays développés, particulièrement pour les nations dotées d’un Etat-providence généreux car toute baisse met en péril la survie de ce système.Pour Heidi Schauman, économiste d’Atkia Bank, ces statistiques sont effrayantes.« Elles montrent à quel point notre société évolue et témoignent du fait que nous n’avons pas de solutions pour endiguer cette évolution. Nous avons un important secteur public et ce système a dans le futur besoin de contribuables. »Pour ce faire, le taux de fécondité devrait être égal à 2 par femme, explique Schauman. Or, selon les prévisions de l’organisme finlandais de statistiques, ce taux était d’1,57 en 2016, un niveau étonnamment bas étant donné les efforts déployés par l’État finlandais pour soutenir la maternité.Parmi ces efforts, on compte les caisses de maternité en carton. Depuis 75 ans, les mamans de Finlande reçoivent à l’accouchement des boîtes de maternité en carton de la part de l’État. Cette initiative née dans les années 30 a été motivée par le soucis de remédier au taux de mortalité infantile très élevé dans les familles à faible revenu.Offrir un long congé parental ainsi qu’un des meilleurs systèmes d’éducation au monde ne semblent pas fonctionner non plus. Selon l’OCDE, la Finlande a la plus faible proportion de jeunes en âge de travailler parmi les pays nordiques. Le taux de dépendance vieillesse est également l’un des plus élevés de la région.

Solutions

Selon la Commission européenne, ces facteurs démographiques limitent le potentiel de croissance économique du pays. La croissance finlandaise devrait atteindre 1,9 % en 2035 et s’établir à 1,5 % entre 2050 et 2060.Renverser la tendance actuelle selon laquelle il est convenable de ne pas avoir d’enfants est irréalisable. L’accueil de plus de migrants est également impossible politiquement. Le gouvernement de centre-droite finlandais est soutenu par les législateurs nationalistes. En août, le chef de file des sociaux-démocrates a provoqué un tollé en exhortant les femmes à avoir plus d’enfants.Le gouvernement a travaillé avec des employeurs et des syndicats afin de stimuler l’égalité entre les sexes en rendant le congé parental plus souple et le système des avantages plus simple. Toutefois, ces réformes ne devraient entrer en vigueur qu’en 2019.Pour Schauman, ces mesures ne seront pas suffisantes. « Ce dont la Finlande a vraiment besoin, c’est d’un programme politique attractif pour les familles et qui promeut la valeur de la parentalité. »Les boîtes de maternité en carton livrées aux femmes enceintes contiennent toutes sortes d’articles utiles. Il faudrait peut-être en retirer les préservatifs, conclut Bloomberg.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20