Nouveau record de production de charbon en Chine en 2021, et tout indique qu’il sera battu en 2022

Avec plus de quatre milliards de tonnes de charbon produites, 2021 a marqué un record absolu pour la Chine. D’autant plus qu’en début d’année, des centaines de mines avaient été fermées. En 2022, ce record devrait encore être dépassé. Les ambitions climatiques du pays semblent douchées par les besoins en énergie de la relance économique.

La Chine, comme ailleurs dans le monde, a été touchée par une crise énergétique qui a notamment mené à des pénuries d’électricité, condamnant des usines à l’arrêt temporaire et des zones entières à un rationnement du courant. En automne, Pékin a accéléré la production de charbon pour y remédier. Le mois de décembre a ainsi été un record historique, avec 385 millions de tonnes, soit 7% de plus qu’en décembre 2020.

Sur la totalité de l’année 2021, un record a également été dépassé : 4,07 milliards de tonnes de charbon ont été produites, indique le Bureau national des statistiques, repris par CNN. Soit 4,7% de plus qu’en 2020. Les importations de charbon étaient également au plus haut depuis 2013. La consommation de charbon a augmenté de 10,3% par rapport à l’année précédente.

Les prix du charbon sont également en hausse, notamment ces derniers jours. Le prix de la tonne de charbon « thermal » (utilisé pour l’électricité et le chauffage) est passé à 775 yuans, soit 108 euros. Il s’agit d’une augmentation de 7%. Depuis le début de l’année, le prix a même grimpé de 13%. La récente augmentation serait en lien avec une interdiction d’exportation de charbon en Indonésie, où la Chine s’alimentait depuis avoir limité ses importations depuis l’Australie en 2020, suite à des différends économiques et politiques.

Relance économique…

La Chine a besoin d’énergie pour sa relance économique. Selon des estimations, le pays produira encore davantage de charbon l’année prochaine. Il en consommera également davantage, « et l’augmentation poursuivra de manière rapide » en 2022, explique Li Yunqing de la Commission nationale du développement et des réformes.

Des experts de la banque d’investissement Guotai Junan Securities voient également la demande en charbon rester très forte en 2022, car la Chine voudra stabiliser sa croissance économique, où l’énergie du charbon restera essentielle.

Les dirigeants du Parti Communiste avaient également indiqué qu’ils visaient la stabilité en 2022. On verra alors mal la Chine réduire sa consommation de charbon ; au risque sinon de revoir apparaître des pénuries d’électricité et la relance botter en touche. Surtout que la croissance, malgré un fort démarrage en 2021, a ralenti sur le dernier semestre, et devait continuer sur cette dynamique lente en 2022. Ces dirigeants avaient aussi indiqués vouloir investir dans l’infrastructure pour favoriser la relance, mais ce domaine est également énergivore.

… contre ambitions climatiques

Autant d’éléments qui indiquent une forte consommation de charbon. Mais le charbon est une énergie fossile fortement polluante. Et cette année record intervient dans un contexte où la Chine vient de fixer des objectifs de réduction des émissions de CO2. En septembre 2020, le président Xi Jinping annonçait la neutralité carbone pour 2060. Lors de la première moitié de 2021, la Chine a effectivement semblé aller de l’avant dans ses ambitions climatiques, entre autres en fermant des centaines de mines à charbon. Puis vinrent les pénuries d’électricité, au début de l’automne, et le recours massif au minerai noir.

Depuis, Xi Jinping a également changé de ton, observe la journaliste spécialisée de CNN. « Le pic de carbone et la neutralité carbone ne peuvent être atteints du jour au lendemain », a déclaré le président dans le cadre du sommet de Davos. « Étape par étape, la Chine poursuivra une réduction progressive et ordonnée des énergies traditionnelles dans le but de trouver une substitution fiable dans les nouvelles énergies ».

À voir donc, comment sur le long terme, le pays qui émet le plus de CO2 au monde, et représente à lui tout seul presque un tiers de toutes les émissions, fera la balance entre sa relance économique et ses ambitions climatiques.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20