Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Mort de George Floyd: Garde nationale et couvre-feux à travers les États-Unis

Logo Business AM
Politique

01/06/2020 | Anthony Planus | 4 min de lecture

Miami, Floride, mai 2020. - EPA

La Garde nationale a été déployée dans 15 États, ainsi qu’à Washington, alors que les manifestations, parfois violentes, se multiplient aux États-Unis suite au décès de George Floyd lors de son arrestation policière. Un couvre-feu a été décrété dans plusieurs villes américaines dont la capitale, Houston, Detroit ou encore Los Angeles.

À travers tout le pays, les manifestants réclament que justice soit faite après la mort de George Floyd, un Américain noir de 46 ans, peu après son arrestation par des policiers blancs à Minneapolis, la semaine dernière. Ce décès a une nouvelle fois exacerbé les tensions raciales aux États-Unis.

Pour l’heure, seul un des quatre policiers présents a été arrêté et inculpé d’homicide involontaire. Dans une vidéo devenue virale, on le voit maintenir son genou sur le cou de George Floyd pendant de longues minutes, ce dernier se plaignant de ne pas pouvoir respirer. Il doit comparaître devant un tribunal pour la première fois ce lundi.

‘I can’t breath’

À Saint Paul, non loin de Minneapolis, des milliers de personnes ont manifesté dimanche après-midi contre le racisme. Des manifestations ont également eu lieu à Washington, Miami ou encore New York, résonnant des slogans ‘Black Lives Matter’, ‘La vie des Noirs compte’, ou ‘I can’t breath’, ‘Je ne peux pas respirer’, les derniers mots prononcés par George Floyd.

Mais en divers endroits, ces manifestations ont parfois tourné à l’émeute: routes coupées, voitures et commerces incendiés, etc. Malgré une forte présence policière, des violences ont éclaté à New York, Philadelphie, Dallas, Las Vegas, Seattle, Des Moines, Memphis, Los Angeles, Atlanta, Miami, Portland, Chicago et Washington. Tout cela a entrainé le déploiement de quelque 5.000 soldats de la Garde nationale dans 15 États et la mise en place de couvre-feux.

Dimanche, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation devant la Maison Blanche. Des incendies auraient éclaté en plusieurs endroits. Selon le New York Times, le président Donald Trump aurait même été emmené à l’abri dans un bunker souterrain, vendredi à la suite d’une manifestation similaire.

‘Ils détournent un mouvement et détournent le débat’

À Philadelphie, ce sont plus de 50 personnes qui ont été arrêtées pour pillages depuis samedi.

À Los Angeles, la Garde nationale a été déployée, ce qui n’a pas empêché plusieurs vagues de pillages, notamment à Santa Monica.

‘Alors que le soleil se couchait sur notre ville hier soir (samedi), nous avons vu les plus laides images de cette génération’, a déclaré le maire de la ville californienne, Eric Garcetti, sur CNN. ‘Ils détournent un mouvement et détournent le débat.’

De son côté, Donald Trump a promis de faire ‘stopper la violence collective’. Il en a profité pour dénoncer les agissements de ‘gauchistes radicaux’, notamment la mouvance radicale ‘antifa’ (antifasciste), qu’il a annoncé vouloir faire désigner comme une organisation terroriste.

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !