Microsoft, Google et Meta : Apple entraine les autres géants technologiques dans sa chute

L’année difficile se poursuit pour les géants de la tech. Microsoft et Alphabet, maison mère de Google, ont tous deux atteint leur plus bas niveau depuis 52 semaines et Apple y est pour quelque chose.

L’année 2022 ne s’est pas montrée tendre avec les entreprises technologiques. Après deux années particulièrement favorables en raison de la pandémie de coronavirus, les vents ont tourné, surtout pour Apple. La firme à la pomme a en effet dû revoir ses objectifs de production de l’iPhone 14 à la baisse faute d’une forte demande. Une situation qui a fait perdre de la valeur à l’action d’Apple.

Une tendance à la baisse qui a entrainé d’autres géants des technologies, mais également d’autres actions américaines, vers le bas. La chute d’un mastodonte tel qu’Apple n’est en effet pas bien perçu par les investisseurs.

Remonter pour mieux chuter

Le Nasdaq, deuxième plus grande bourse des États-Unis principalement dédiée aux entreprises technologiques, a augmenté mardi et mercredi, après avoir travers ses deux pires semaines depuis la pandémie de coronavirus. Mais ce regain d’énergie fut de courte durée. La tendance est à nouveau à la baisse, avec -2,8% ce jeudi.

Même constat du côté du S&P 500, l’indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses aux États-Unis, qui a chuté de 2,1%.

Les actions de Microsoft ont perdu 1,5% de leur valeur, alors que celles d’Alphabet ont chuté de 2,6%. Les valeurs des deux géants américains sont à leur plus bas niveau depuis un an. À côté de cela, la valeur des actions de Meta a continué de chuter (-3,7%). Amazon et Tesla n’échappent pas à la baisse avec respectivement -2,7% et -6,8%.

Outre le contexte inflationniste, ces chutes peuvent être attribuées – en partie, du moins – à celle qu’ont connue les actions d’Apple, après que les analystes de la Banque américaine ont changé la cote de ses actions, en raison d’un cycle d’achat plus faible associé à l’iPhone 14 et d’une révision à la baisse d’Apple de ses plans de production. De quoi lui faire perdre quelque 120 milliards de dollars de sa capitalisation boursière.

L’action d’Apple a perdu 20% de sa valeur par rapport à fin 2021. La chute est plus forte pour le Nasdaq qui a baissé de 31% au cours de la même période.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20