Même ceux qui coopèrent sont punis: le patron de Tencent a déjà perdu 14 milliards de dollars à cause de la réglementation chinoise

La répression de Pékin à l’égard du secteur technologique ne touche pas seulement l’empire de Jack Ma. Le patron de Tencent, Pony Ma, a déjà perdu au moins 14 milliards de dollars cette année en raison de la panique des investisseurs face à une éventuelle règlementation du secteur des jeux en ligne.

Pourquoi est-ce important ?

Les milliardaires chinois quelque peu rebelles, tels que Jack Ma, ne sont pas les seuls à être durement touchés cette année. Ceux qui coopèrent gentiment avec l'État doivent également faire un pas de côté, estime Pékin. Par exemple, les jeux en ligne, composante importante du secteur technologique et terrain de jeu du géant de la technologie Tencent, ont également été visés par les autorités cette semaine.

Ami ou ennemi: cela n’a plus d’importance pour le gouvernement chinois. L’élite économique est traitée durement par Pékin. Selon l’indice Bloomberg des milliardaires, le plus grand perdant du récent cycle de règlementation n’est pas Jack Ma, mais bien Pony Ma, le patron relativement modéré du géant du jeu Tencent.

Ce qui a commencé le 3 novembre avec une intervention du gouvernement dans l’introduction en bourse de la société financière de Jack Ma, Ant Group, s’est transformé ces derniers mois en une véritable croisade contre les géants chinois de la technologie. La teneur générale reste la même: la croissance débridée des Big Tech chinoises doit être sacrifiée pour une plus grande stabilité financière et une réduction des inégalités sociales.

Après les secteurs de la technologie et de l’éducation, il semble que l’industrie du jeu soit en train de devenir la nouvelle cible. Les journaux d’État chinois ont diffusé cette semaine des informations selon lesquelles les jeux vidéo sont un « opium spirituel » et une « drogue électronique ». Les investisseurs, inquiets, ont jeté leurs actions en masse et le cours de l’action Tencent a plongé.

Pony Ma et Jack Ma ont sérieusement réduit leurs effectifs

Depuis novembre, Pony Ma a perdu au moins 14 milliards de dollars. En conséquence, sa fortune a chuté de 59,7 à 45,8 milliards de dollars. Il est désormais le troisième homme le plus riche de Chine, juste derrière Jack Ma, dont la fortune s’élève à 47,8 milliards de dollars d’actifs à l’heure où nous écrivons ces lignes.

L’homme le plus riche de Chine est actuellement Zhong Shanshan, le patron de la société de boissons Nongfu Spring et de la société pharmaceutique Beijing Wantai Biological (deux secteurs qui ne sont pas -encore- touchés par la règlementation). Selon Bloomberg, Shanshan possède une fortune de 71,5 milliards de dollars.

Dans l’attente de la prochaine action du gouvernement

Pourquoi Pony n’a-t-il pas été épargné par le gouvernement chinois ? L’homme a la réputation d’être un homme d’affaires avisé qui parvient généralement à éloigner son entreprise de toute controverse. Sa firme suit également assez bien les tendances au sein du parti communiste. Par exemple, Tencent a déjà introduit un couvre-feu pour les jeunes joueurs, à la suite de critiques croissantes concernant les effets néfastes des jeux sur leur santé et leur éducation.

Malgré tout, l’entreprise a aussi été régulièrement sanctionnée par le gouvernement pour son comportement monopolistique. Conséquence: Tencent a perdu les droits d’un service exclusif de streaming musical. Entre autres.

Entre-temps, le langage des journaux d’État chinois s’est refroidi. Le cours de l’action de Tencent a augmenté de près de 5% mercredi, mais a tout de même chuté de 17% au total cette année. Il s’agit maintenant d’attendre la prochaine action du gouvernement chinois.

Tencent a déjà promis aux autorités de restreindre encore plus strictement le temps de jeu des jeunes et de limiter les achats in-game (ce que l’on appelle les « microtransactions », un moyen pour les sociétés de jeux d’exploiter le comportement des jeunes. Ces pratiques ont été réglementées pour la première fois en Europe par la Belgique). Reste à voir si cette mesure sera suffisante pour éviter à Tencent de subir les foudres de Pékin.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés