‘Il n’y a plus de joker, c’est aujourd’hui que la Wallonie doit se redéployer’

Olivier de Wasseige, CEO de l’UWE – Isopix

Inquiète de l’impact de la crise sanitaire sur l’économie wallonne, l’Union wallonne des entreprises (UWE) demande au gouvernement la mise en place de nouvelles réformes. Un appel accompagné d’un plan avec des visées à moyen et long terme.

‘C’est aujourd’hui que tout se joue, c’est aujourd’hui que la Wallonie doit se redéployer : il est urgent de comprendre l’urgence !’. Par ces mots, le CEO de l’UWE, Olivier de Wasseige, tient à lancer un signal d’alerte au gouvernement wallon.

Le 1er juillet, l’UWE proposait 35 mesures afin de redresser à court terme le tissu économique wallon. ‘Mais ce n’était qu’une première étape, tant il était évident que ces mesures devaient être complétées par des mesures plus structurantes, plus fondamentales encore pour relancer notre économie et atteindre un niveau de développement devant permettre à la Wallonie de rencontrer les besoins et aspirations de sa population et de ses entreprises et de répondre aux enjeux de ce siècle’, explique Jacques Crahay, son président.

Besoin urgent de redéploiement

Aujourd’hui, l’UWE estime qu’il faut aller plus loin que le strict cadre de la gestion de crise. Pour le patronat wallon, le gouvernement wallon doit mettre en œuvre des réformes en profondeur. Des changements profonds qui étaient déjà nécessaires avant la crise sanitaire, mais que celle-ci a transformé en un ‘besoin impérieux’.

Mis au point durant l’été, l’UWE a ainsi présenté un plan de redéploiement ‘aux ambitions fortes’, censé ajouter une ‘pierre majeure à l’édifice Get Up Wallonia, plan de transition que construit actuellement la Wallonie’. Par redéployer, l’UWE entend solidifier le tissu économique wallon, favoriser la création d’entreprises, et notamment d’entreprises plus grandes, créer massivement de l’emploi privé et réformer structurellement la sphère publique.

Une transformation en profondeur

‘Redéployer, ce sera mieux gérer, renforcer nos chaînes de valeur, innover à tous niveaux, investir, devenir une région leader en matière de durabilité, miser sur le capital humain, accompagner les entrepreneurs et les travailleurs et faire des acteurs publics des moteurs de changement !’, ajoute l’UWE.

Composé de 8 grands axes, l’ambitieux plan présenté par l’UWE vise à transformer la Wallonie. ‘La transformer en leader en matière d’énergie, notamment en mettant fin aux passoires énergétiques dans le bâti wallon. La transformer en leader de l’attractivité, en rendant son territoire connecté et intelligent, en réhabilitant son territoire, notamment via un véritable cluster industriel de la réhabilitation.’

Pour Olivier de Wasseige, ‘la crise doit ouvrir une nouvelle voie positive de dialogue entre les acteurs de la société pour que se construise une Wallonie où il fait bon vivre et où on peut entreprendre !’