Lufthansa pourrait supprimer encore plus d’avions et d’emplois que prévu

Carsten Spohr, CEO de Lufthansa Group. – Isopix

La compagnie aérienne allemande Lufthansa, maison-mère de Brussels Airlines, pourrait réduire sa flotte de 130 avions en réponse à la crise du coronavirus, selon deux sources citées par Reuters. C’est 30 de plus que ce qui était prévu jusqu’ici.

Le directeur général de la Lufthansa, Carsten Spohr, a informé lundi le personnel de la compagnie que la direction prendrait une décision à ce sujet durant la semaine à venir, ont déclaré, sous couvert d’anonymat, deux personnes proches du dossier à l’agence Reuters.

L’emploi pourrait également faire les frais de ces nouveaux projets de remaniement. Avant la crise du coronavirus, Lufthansa employait environ 140.000 travailleurs. Les sources de Reuters ont fait état d’une possible réduction du personnel à hauteur d’un cinquième. Cela équivaudrait à 28.000 postes, soit 2.000 de plus que les 26.000 postes évoqués lors de l’annonce des plans précédents.

50% de la normale pour la fin de l’année

Lufthansa n’a pas souhaité commenter ces informations, ajoutant qu’aucune décision n’avait encore été prise pour l’instant.

La compagnie aérienne a reçu en juin dernier une aide de 9 milliards d’euros dans le cadre du plan de sauvetage mis sur pied par le gouvernement allemand.

En août, Lufthansa a annoncé qu’un retour à 50% de ses capacités normales n’interviendrait pas avant la fin de l’année et qu’elle tablait sur un retour à deux tiers pour l’année 2021.

Lire aussi: