L’or reste le favori des investisseurs par crainte d’une seconde vague

EPA

Ce mercredi, l’or a atteint son niveau le plus haut depuis 2012 après que la crise économique ait progressivement fait grimper sa valeur. Aujourd’hui encore, les incertitudes sur la relance restent trop grandes dans certains pays et les investisseurs préfèrent donc s’accrocher à cette valeur refuge.

L’or s’échange actuellement à 1.772 dollars pour une once. Il y a 6 mois, son prix était estimé à 1.500 dollars. Mais depuis, la crise est passée par là et de plus en plus de personnes se sont tournées vers l’or, car les marchés devenaient incertains.

Avec le déconfinement progressif en Europe et en Asie et la réouverture de l’économie, on aurait pu penser que l’or allait se stabiliser, voire baisser un peu. Cependant, la pandémie de covid-19 est loin d’être finie. Plusieurs pays font face à des résurgences.

Plusieurs États américains ont annoncé un nombre record d’infections quotidiennes. En Amérique latine, plus de 2.000 personnes meurent chaque jour du virus. L’Allemagne a quant à elle reconfiné une région après un nouveau pic de contamination.

Cette situation ne rassure pas les investisseurs qui espéraient une relance économique rapide. Selon les experts des marchés boursiers, les 6 prochains mois de 2020 restent encore trop incertains. L’intérêt pour la valeur refuge qu’est l’or devrait durer pendant un petit temps, avant que la relance en Amérique soit confirmée.