L’OMS exhorte les pays à enquêter sur d’éventuels cas de Covid-19 antérieurs à la pandémie

De directeur-generaal van de WHO Tedros Adhanom Ghebreyesus. (EPA-EFE/SALVATORE DI NOLFI)

Selon un médecin français, un de ses patients serait décédé du coronavirus fin décembre, avant même que la Chine n’indique l’infection à l’OMS. Un rapport qui ne ‘surprend pas’ l’organisation, qui exhorte tout de même les pays à enquêter sur tout autre cas suspect précoce.

La maladie identifiée plus tard comme le Covid-19 n’a été signalée par les autorités chinoises à l’OMS que le 31 décembre. On pensait jusqu’ici qu’elle s’était répandue en Europe en janvier. Mais le Dr Cohen, chef des services d’urgence dans les hôpitaux Avicenne et Jean-Verdier près de Paris, indique aujourd’hui qu’un patient était déjà positif au Covid-19 le 27 décembre dernier.

‘Cela donne une toute nouvelle image sur tout’, a déclaré Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS ce mardi. ‘Les résultats aident à mieux comprendre la circulation potentielle du virus Covid-19’, a-t-il ajouté, en précisant que d’autres cas antérieurs possibles pourraient être détectés après avoir retesté les échantillons.

L’OMS encourage donc les autres pays à vérifier les dossiers des cas de pneumonie d’origine non spécifiée à la fin de 2019, indiquant que cela donnerait au monde une ‘image nouvelle et plus claire’ de l’épidémie. Et de la circulation du virus avant même sa détection.

Origines

Interrogé sur les origines du virus en Chine, Lindmeier a souligné qu’il était ‘vraiment, vraiment important’ d’explorer cette question. De quoi tomber d’accord une fois pour toute. Dimanche, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo affirmait que son pays dispose de ‘preuves’ que le coronavirus a émergé d’un laboratoire de Wuhan, en Chine, faisant écho au président Donald Trump. Sans donner plus de détails.

Une thèse rejetée ce mardi par le Docteur Anthony Fauci, principal conseiller (et contradicteur) de Donald Trump à la Maison Blanche sur le coronavirus. Des scientifiques ont également informé l’OMS que le virus est d’origine animale.

‘Cela pourrait nécessiter d’autres missions ou une mission [en Chine], c’est pourquoi nous attendons cette nouvelle avec impatience’, a déclaré le porte-parole de l’OMS. Comme de nombreux autres experts qui aimeraient enfin savoir comment Covid-19 est né.

Lire aussi: