Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 30 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’intérêt de Bol.com pour les détaillants belges inquiète: ‘Ce n’est pas un bon modèle pour l’avenir’

Logo Business AM
Business

20/11/2020 | Ruben Van Lent | 4 min de lecture

Isopix

Le webshop néerlandais Bol.com dispose depuis jeudi d’un site web sur lequel sont regroupés tous les vendeurs belges actifs sur la plateforme. Cela doit les aider à avoir plus de visibilité alors que les magasins physiques dits ‘non essentiels’ ont été contraints de fermer leurs portes. L’Open Vld a toutefois mis en garde contre ‘le danger de voir Bol acquérir un pouvoir de marché excessif’.

Sur le site web winkelindebuurt.bol.com, on trouve une carte de la Belgique avec un aperçu de tous les magasins par catégorie. En cliquant dessus, l’utilisateur est redirigé vers la page Bol du commerçant. ‘Nous voulons qu’il soit plus facile pour les consommateurs d’encourager les détaillants locaux’, a expliqué l’entreprise dans une déclaration.

Le site n’est pour l’instant destiné qu’au seul public belge néerlandophone, et rien n’indique à ce stade qu’il en sera autrement à l’avenir. En août dernier, Bol.com a annoncé une version française de son application, mais la plateforme n’a par contre toujours pas traduit son site Internet, et cela ne fait pas partie de ses projets à court terme.

Bol va également lancer le site web startmetonlineverkopen.be pour attirer de nouveaux commerçants sur sa plateforme. À partir du 26 novembre, des webinaires gratuits, des conseils pratiques et des questions-réponses en direct seront proposés. Les entreprises belges qui vendent déjà par l’intermédiaire de Bol, mais qui ne génèrent pas encore suffisamment de chiffre d’affaires supplémentaire, peuvent être aidées gratuitement par un bureau de conseil belge.

‘Pas un bon modèle pour l’avenir’

Le député européen Maurits Vande Reyde (Open Vld) a toutefois mis en garde contre d’éventuelles conséquences négatives. ‘Bien sûr, chacun est libre de faire des affaires avec Bol.com en tant que partenaire’, dit-il. ‘Mais les magasins locaux qui font des affaires avec la plateforme sont soumis à de nombreuses conditions. Par exemple, ils doivent offrir à peu près le même service que la boutique en ligne et fixer le prix le plus bas possible. Ils ne sont pas non plus autorisés à proposer un prix différent dans leur magasin physique que sur Bol.com. Il y a un risque que Bol.com acquière un pouvoir de marché excessif et puisse fixer les prix du commerce de détail en Flandre. Ce n’est pas un bon modèle pour l’avenir.’

Maurits Vande Reyde avait déjà dénoncé précédemment ‘l’abus des détaillants flamands par Bol’.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    62.235.120
  • Nombre
    de décès
    1.452.317
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    574.448
  • Nombre
    de décès
    16.461
Logo Business AM

Business AM | Stocks