« L’État turc est fini »

Erdogan a sculpté l’État turc selon son idéal, mais il a en même temps purgé toutes les connaissances qui se trouvaient dans les rangs du gouvernement. Après le coup d’État manqué de 2016 qu’Erdogan a imputé au religieux en exil Fethullah Gulen, l’État turc s’est lancé dans une purge massive de son corps de fonctionnaires. Avec pour conséquence une perte gigantesque de connaissances et d’expertise, écrit Semra Alkan sur le site Karar.

Des dizaines de milliers de fonctionnaires, dont plus de 2.000 juges, ont été arrêtés ou démis de leurs fonctions. D’autres campagnes de purge ont suivi et en 2018 – lorsque Erdogan, réélu, a commencé à transformer le système politique parlementaire turc en un système où tout le pouvoir repose sur le président – 10 % des 2 millions de fonctionnaires turcs avaient déjà été jetés à la rue.

Il s’agissait principalement de personnes qui pensaient en dehors de la « pensée unique » turque. En conséquence, tout progrès semble bloqué et le pays s’enfonce progressivement dans le chaos. « Qui sont les personnes qui les ont remplacés ? Des laquais non qualifiés de la classe politique au pouvoir ? », s’interroge Alkan.

L’inflation galopante

En conséquence, le peuple turc perd confiance dans le système juridique. Erdogan se heurte sans cesse à ses alliés occidentaux et à l’OTAN. Ensuite, il y a l’économie. L’inflation galopante (près de 20 % en octobre) et la dépréciation quotidienne de la livre turque par rapport au dollar américain et à l’euro n’empêchent pas M. Erdogan de réduire encore les taux d’intérêt. Erdogan affirme que les taux d’intérêt élevés sont à l’origine d’une forte inflation, mais cela va à l’encontre de la théorie économique commune. Normalement, une baisse des taux d’intérêt entraîne une hausse des prix. Le mois dernier, Erdogan avait limogé deux importants hauts responsables de la banque centrale turque. Erdogan avait déjà remplacé des hauts fonctionnaires de la banque centrale.

De plus en plus de jeunes Turcs ambitieux, quant à eux, quittent le pays et cherchent leur avenir ailleurs. « L’État turc est fini », conclut Alkan.

Plus
My following

Analyse boursière: Recticel sur la bonne voie

07/12/2021 10:11

(ABM FN) Recticel sur la bonne voie après avoir reçu le feu vert des actionnaires portant sur la vente de sa division de mousses techniques “Engineered Foams” à la société américaine Carpenter. C'est ce qu'ont conclu les analystes d'ING mardi matin.

Approuvée hier par les actionnaires de Recticel en assemblée générale, la vente devrait rapporter 606 millions d’euros au groupe belge.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20