L’Espagne rouvre ses frontières aux Européens sans restriction

La plage de Barcelone (Isopix)

Le deuxième pays le plus visité au monde a rouvert ses frontières européennes ce dimanche 21 juin, après trois mois d’un des confinements les plus sévères du continent.

Les ressortissants de l’Union Européenne et des autres pays membres de l’espace Schengen peuvent désormais entrer librement en Espagne, sans devoir observer une quarantaine de 14 jours. C’est également le cas pour les Britanniques, malgré le maintien de cette période d’auto-confinement pour les voyageurs étrangers au Royaume-Uni.

Malgré le déconfinement, les Espagnols doivent tout de même continuer à porter un masque buccal dans les établissements fermés et à l’extérieur lorsque le respect de la distance de sécurité de 1,5 mètre est impossible. Les salles de spectacles, piscines, plages, hôtels et restaurants limitent toujours leur capacité d’accueil en fonction des différentes régions.

Quelque 600 agents du ministère de la Santé ont en outre été déployés dans les aéroports pour contrôler les voyageurs internationaux, leur demander leur lieu de résidence et prendre leur température. Les cas suspects seront examinés par un médecin, indique l’agence AFP. Des mesures maintenues afin d’éviter toute résurgence du virus.

‘Nous restons vulnérables. Nous devons rester sur nos gardes et suivre strictement les mesures d’hygiène’, a rappelé samedi le Premier ministre Pedro Sanchez.

Nouvelles épidémies locales

Le ministre de la Santé Salvador Illa a, à ce propos, indiqué quelques nouvelles petites épidémies locales de coronavirus, bien qu’elles soient désormais sous contrôle. L’Espagne est le deuxième pays le plus touché d’Europe et le septième au monde en termes de cas détectés, avec 246.272 personnes contaminées à ce jour. Au moins 28.323 décès y sont à déplorer.

Le ministre de la Santé a également déclaré à la radio Cadena Ser que l’Espagne discutera cette semaine avec ses partenaires de l’Union européenne pour savoir si elle autorise ou non les voyageurs en provenance de l’extérieur du continent. Le tourisme est le secteur le plus important de l’économie espagnole, pesant 12% du PIB.

Début du mois, un porte-parole du ministère du Tourisme avait indiqué que les destinations les plus sûres sont l’archipel des Baléares (autour de l’île d’Ibiza) et les îles Canaries au large de la côte nord-ouest de l’Afrique. Le Portugal attend lui toujours le 1er juillet pour ouvrir sa propre frontière avec l’Espagne.

Lire aussi: