Les sommes d’argent astronomiques échangées sur les plateformes crypto en 2021

Mais quelle année sur le marché des cryptomonnaies. Il n’y a pas que les memecoins qui affichent des pourcentages de croissance à plusieurs chiffres. Les volumes de transactions globaux ont aussi explosé. Analyse.

2021, millésime de la crypto. Année de records historiques. Rien que la capitalisation totale de marché, qui avait débuté à 1.000 milliards de dollars en janvier, a franchi avec le soutien du bitcoin et de l’ether le cap symbolique des 3.000 milliards $ en novembre dernier.

À l’heure des bilans et autres rétrospectives, il y a matière à disserter. La trentaine d’analystes de la firme The Block Research a ainsi produit un rapport de 163 pages sur les différentes facettes de l’industrie, des tendances d’investissement aux perspectives pour 2022, en passant par la macroéconomie crypto.

Montants inimaginables

Sur les crypto-bourses et autres plateformes d’échange d’actifs digitaux, les volumes de transactions ont dépassé les 15.000 milliards de dollars, a estimé The Block Research. Un montant totalement abstrait, concédons-le, mais dont on peut cerner l’ampleur en le comparant aux 17.000 milliards $ de politiques budgétaires alloués par l’ensemble des gouvernements de la planète pour combattre la pandémie de Covid.

L’écrasante majorité de ces transactions provient des plateformes crypto dites centralisées, celles qui détiennent les clés privées de leurs clients. À elles seules, les Coinbase et compagnie ont permis pour plus de 14.000 milliards $ d’échanges en 2021. Cela représente une explosion de 689% par rapport à l’année précédente (avec « seulement » 1.800 milliards).

Notons que les données mondiales de la crypto ne sont pas collectées automatiquement ni de façon standardisée ou consolidée. The Block Research produit les statistiques au départ des informations fournies par les plus grosses plateformes connues pour leur précision.

Deux grosses centrales à transactions

Le géant Binance continue de dominer sur le marché crypto. On lui doit 67% (!) du volume global, soit 9.500 millions $. Là où ses rivaux Coinbase, FTX et Kraken se disputent des parts de marché nettement moindres, avec respectivement 12, 7 et 3%.

À titre distinctif, les plateformes d’échanges décentralisées, qu’on regroupe généralement sous l’acronyme anglais DEX, ont quant à elles enregistré plus de 1.000 milliards $ de trading. Ce qui représente aussi une énorme croissance de 858% face aux quelque 115 milliards réalisés en 2020.

Une crypto-bourse décentralisée s’est aussi imposée aux centres des échanges : Uniswap, forte de 75% de part de marché. Cette DEX au logo de licorne rose bonbon a capté la plupart des revenus issus de la finance décentralisée (DeFi) parmi les principaux protocoles de prêt, d’échange et de dérivés.

Il convient de noter à ce propos que l’essentiel des revenus DeFi venait des fournisseurs de liquidités et de prêts, sur base par exemple des frais qu’ils chargent aux utilisateurs des protocoles. Autrement dit, ce ne sont pas les détenteurs de tokens de gouvernance ou les investisseurs qui ont le plus profité des retombées financières. Seuls 8% des revenus générés par les principaux protocoles DeFi leur ont été versés, épingle le rapport de The Block.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20