Les rues néerlandaises sont le théâtre de nouvelles émeutes, mais le Premier ministre ne plie pas

Un manifestation à Rotterdam organisée ce lundi. (Isopix)

Pour la deuxième soirée consécutive, les Néerlandais sont descendus dans les rues pour protester contre le couvre-feu. Un ordre d’urgence a été émis à Rotterdam, mais des émeutes ont également éclaté à Amsterdam et à Zwolle, entre autres.

Aux Pays-Bas, les habitants n’acceptent pas le couvre-feu récemment imposé entre 21h et 4h30. La mesure est entrée en vigueur samedi. Mais dimanche, de nombreux Néerlandais ont manifesté contre cette mesure.

Ce lundi n’est pas différent. Surtout à Rotterdam où de nombreux actes de vandalisme ont été perpétrés et où les policiers ont été caillassés. Le bourgmestre a émis un ordre d’urgence demandant à tout le monde de rentrer chez eux, et la police antiémeute est déployée. Dans certains endroits, le canon à eau a même été utilisé pour disperser les manifestants.

C’est le deuxième jour consécutif que la population néerlandaise manifeste violemment leur mécontentement. Dimanche, des escarmouches ont eu lieu à Eindhoven et dans la ville portuaire d’Urk. Le bourgmestre d’Eindhoven a qualifié les émeutiers de ‘schuim van de aarde’, qu’on pourrait traduire en français par ‘rebuts de la société’. Cela n’a clairement pas plu aux manifestants.

Le couvre-feu demeure

Le Premier ministre Mark Rutte a annoncé lundi matin qu’il ne comprenait pas cette ‘violence criminelle’ et qu’il n’avait pas l’intention de supprimer le couvre-feu. ‘C’est le virus qui nous prive de notre liberté et qui nous oblige à prendre ces mesures pourries’, a-t-il déclaré sur la chaine publique NOS.

C’est la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale que les Pays-Bas instaurent un couvre-feu. La mesure controversée a été approuvée de justesse par le Parlement la semaine dernière. La crainte du variant britannique et de son impact sur les hôpitaux a poussé les autorités à prendre cette décision. Il s’agit d’une mesure préventive après la découverte de cette souche plus contagieuse à plusieurs endroits. Le nombre de nouvelles infections dans le pays diminue lentement, mais régulièrement depuis un mois.

Au total, 13.540 Néerlandais ont déjà succombé au Covid-19 et près d’un million de cas ont déjà été signalés.