Les marchés boursiers européens réagissent négativement à l’annonce de la Fed

Isopix

Le message de banque centrale américaine Fed laisse des traces sur les bourses européennes, toutes en baisse. Le Bel20 a déjà perdu 3%.

Mercredi soir, la banque centrale américaine a annoncé qu’il faudrait au moins deux ans pour que l’économie se remette sur pieds. La Fed estime que le PIB reculera de 6,5% en 2020. En outre, la banque centrale va maintenir un taux d’intérêt nul jusque 2022.

Ce discours a eu des répercussions directes sur les marchés européens, qui ont tous enregistré des pertes ce jeudi vers 10 heures. Le Bel20 a perdu plus de 3% depuis l’ouverture. Les pertes sont un peu moins importantes pour le CAC40 français et le Dax allemand, mais tous les indices européens sont actuellement dans le rouge. Le Nikkei japonais a lui aussi ouvert ce matin en baisse.

Autre chute brutale: Agfa Gevaert qui perd aussi 3%. Le groupe belge d’imagerie a annoncé vouloir fermer ses usines de plaques d’impression en France et au Royaume-Uni. ‘Cette décision s’inscrit dans la stratégie globale en réponse à un marché en déclin structurel depuis un certain temps’ a indiqué le porte-parole. Le site de Mortsel, dans la province d’Anvers, ne sera pas impacté.

Par contre, la cotation en bourse de la société pharmaceutique Mithra a grimpé de 1% à l’ouverture ce jeudi. La société liégeoise a en effet signé un accord pour commercialiser son traitement hormonal Tibelia au Liechtenstein et en Suisse. ‘Cela fait partie de notre stratégie visant à maximiser le potentiel de notre produit dans le monde’, déclare la société dans un communiqué. Toutefois, la bourse est ce qu’elle est, la valeur de Mithra a aussi plongé peu après 9 heures.

Takeaway et Unilever

La société néerlandaise Just Eat Takeaway vient d’officialiser le rachat de l’entreprise de livraison américaine Grubhub, en coiffant Uber au poteau par la même occasion. Just eat devient ainsi la grande entreprise de livraison de nourriture au monde (en dehors de la Chine). La côte en bourse de la société a grimpé de près de 2% dans la première heure de l’ouverture de la bourse.

La bourse d’Amsterdam a aussi vu la côte d’Unilever s’envoler avec +3,5%. Le groupe agroalimentaire a décidé de renoncer à sa double structure anglo-néerlandaise et devient complètement britannique. La société maintient toutefois ses cotations dans les bourses de Londres et d’Amsterdam.