Revirement: Unilever choisit Londres comme siège unique

Le siège d’Unilever était jusqu’à maintenant à Rotterfdam – Photo by Robin Utrecht/REX

Le géant Unilever a décidé de regrouper ses branches britannique et néerlandaise au sein d’une structure juridique unique avec Londres pour siège. Initialement, l’entreprise néerlando-britannique envisageait pourtant de choisir les Pays-Bas comme théâtre de cette unification.

Le changement d’approche est total entre l’actuel directeur général d’Unilever, Alan Jope, et son prédécesseur, Paul Polman. Ce dernier ambitionnait de faire des Pays-Bas le siège unique de l’entreprise, avant que le projet ne soit finalement abandonné sous la pression des actionnaires britanniques.

Selon Unilever, cette décision d’unifier sa structure à Londres permettra à l’entreprise d’augmenter sa flexibilité en matière d’acquisitions et de ventes sur base d’actions, un point devenu crucial dans le sillage de la pandémie de Covid-19. La structure à deux têtes présentait également des inconvénients pour les activités ‘thé’. En outre, la fin de la double structure signifie qu’il n’y aura plus qu’une seule catégorie d’actions et une seule réserve de liquidités.

Le géant néerlando-britannique conservera néanmoins sa double nationalité et restera côté à Amsterdam, Londres et New York. L’opération ne devrait pas avoir d’impact sur les activités ni les effectifs aux Pays-Bas comme au Royaume-Uni. Les actionnaires d’Unilever NV (Pays-Bas) recevront une action Unilever PLC (Royaume-Uni) en échange de chacune de leurs actions.

Scission?

Pour l’heure, le siège de la division ‘aliments et boissons’, qui représente environ 40% des ventes d’Unilever, reste basé à Rotterdam. Les autres divisions demeurent au Royaume-Uni.

Cette volte-face londonienne ne manquera cependant pas de raviver les spéculations autour d’une éventuelle scission des activités ‘alimentation’ et ‘produits ménagers’ du géant. Si une telle décision devait être prise,  la société a assuré au gouvernement néerlandais que la nouvelle entreprise ainsi constituée le serait aux Pays-Bas et sa cotation en bourse également.

‘Avec la flexibilité qu’apporte l’unification, le gouvernement néerlandais a demandé à avoir l’assurance que si jamais Unilever décidait de faire figurer la division ‘alimentation & boissons’ en tant que société indépendante, celle-ci serait constituée et cotée aux Pays-Bas’, a déclaré Unilever dans un communiqué. ‘Les Pays-Bas sont un pays attractif pour établir un siège social et, sous réserve que cette situation ne change pas, Unilever ne voit pas d’inconvénient à prendre pareils engagements.’