Les fabricants de smartphones n’ont plus le choix, ils doivent les rendre compatibles avec Galileo. Qu’est-ce que cela implique pour les consommateurs ?

Depuis le 17 mars, tous les smartphones vendus au sein de l’Union européenne doivent désormais être compatibles avec Galileo. L’objectif est de faciliter et d’accélérer la localisation des appels au 112, le numéro d’urgence européenne. Une bonne chose en soi pour les consommateurs, d’autant plus qu’ils n’ont rien à faire pour en profiter et que la plupart des smartphones modernes sont déjà en règle.

Les fabricants de smartphones ont eu trois ans pour se mettre en ordre avant l’entrée en vigueur de la nouvelle obligation. Il s’agissait d’ailleurs d’une actualisation d’une directive datant de 2014, rappelle Numerama. Ce délai de trois ans a également permis au réseau Galileo d’étoffer sa constellation de satellites, afin de répondre à des connexions en hausse. Mais au fait, qu’est-ce que Galileo ?

Système de positionnement européen

Lancé officiellement en 2003 et pleinement opérationnel depuis 2016, Galileo est la réponse au GPS américain, il s’agit donc d’un système de positionnement développé par l’Union européenne. Ce système composé d’une trentaine de satellites placés en orbite terrestre permet de se géolocaliser sur Terre, et ce, de manière plus précise que son pendant américain.

La plupart des smartphones modernes sont compatibles avec Galileo depuis plusieurs années déjà pour la simple et bonne raison que le réseau, plus moderne que le GPS, offre une géolocalisation plus précise aux utilisateurs. Un argument de choix pour les fabricants.

L’entrée en vigueur de la nouvelle directive ne change rien pour la plupart des consommateurs, de même que pour les fabricants, à moins qu’ils soient encore aujourd’hui en défaut. Seuls les téléphones portables anciens se révèlent en réalité hors du périmètre du règlement. Il n’est cependant pas question de les rappeler pour changer leurs composants afin qu’ils prennent en charge Galileo.

Pour vérifier que votre smartphone est bien compatible avec Galileo, rendez-vous ici. Vous pourrez également voir si votre tablette, ordinateur portable et montre connectée l’est aussi.

Pourquoi une telle directive ?

L’objectif est de permettre une meilleure assistance aux personnes puisque, en cas de pépin, il sera plus facile de géolocaliser les smartphones compatibles avec le réseau Galileo. « L’ajout du système de positionnement de l’UE pour améliorer la localisation des appels au 112 permettra d’accélérer les temps de réponse et, par conséquent, de sauver davantage de vies », souligne l’Agence de l’Union européenne pour le programme spatial dans un communiqué.

Une précision accrue

Ainsi, lors d’un appel d’urgence, les informations relatives à la localisation de l’appelant seront transmises depuis Galileo au service d’urgence, ce qui accélérera une intervention sur place. Jusqu’à présent, la technologie d’identification sur laquelle reposaient les appels au 112 (numéro d’appel d’urgence européen) était basée sur la zone de couverture d’une tour réseau cellulaire et n’offrait qu’une géolocalisation approximative pouvant aller de 2 à 10 km.

« Cela peut entraîner des erreurs de recherche importantes à la suite d’appels d’urgence, avec pour conséquence une perte de temps et, potentiellement, des vies perdues », indique l’agence européenne. Avec le réseau Galileo, la précision passe à quelques mètres à peine.

À noter que cela ne signifie pas que les smartphones et autres appareils connectés ne peuvent plus utiliser les signaux GPS pour se géolocaliser. En réalité, les appareils ont tendance à switcher entre les différents réseaux, afin de trouver la meilleure connexion.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20