Les bourses américaines plongent après les déclarations du président de la Fed

Le président de la Fed Jerome Powell. – AP Photo/Manuel Balce Ceneta

Aux États-Unis, le Dow Jones et le S&P500 perdent respectivement 0,4 et 0,2 % à l’ouverture. La ‘faute’ aux déclarations du président de la Fed, Jerome Powell, selon lesquelles ‘la récession pourrait se prolonger pendant longtemps’.

Les déclarations du président de la banque centrale américaine font suite à l’annonce la semaine dernière de la hausse du chômage à 14,7 % le mois dernier. ‘Les charges les plus lourdes sont supportées par ceux qui sont le moins capables de le faire’, a-t-il déclaré. Il craint des dommages durables pour l’économie.

‘Bien que la réponse économique ait été rapide et puissante, nous n’avons pas encore atteint le dernier chapitre. La sortie de la crise est très incertaine et sujette à des risques importants’, a-t-il déclaré lors d’un événement en ligne du Peterson Institute for International Economics.

Déficit budgétaire

Au total, le Congrès américain a déjà approuvé plusieurs dépenses ou réductions de dépenses, s’élevant à 3.000 milliards de dollars. Bien que le déficit budgétaire s’élève ainsi à 4.000 milliards de dollars, il n’y a pas lieu de paniquer. ‘Nous ne devrions pas nous pencher sur la dette publique maintenant. L’économie devra être stimulée pendant longtemps encore’, indique le président de la Fed.

Afin de trouver un moyen de sortir de la crise, la Fed ne veut pas recourir à des taux d’intérêt négatifs. ‘Un soutien fiscal supplémentaire peut être coûteux, mais il en vaut la peine s’il permet d’éviter des dommages économiques à long terme et de renforcer la reprise’, a déclaré Powell. Il a également prédit une résurgence une fois que le coronavirus sera totalement sous contrôle.

Lire aussi: